La levrette du Louvre : dans la presse, les mots pour (ne pas) le dire
article

La levrette du Louvre : dans la presse, les mots pour (ne pas) le dire

Réservé à nos abonné.e.s
Dire, ne pas dire, suggérer... Une installation de l'artiste néerlandais Joep Van Lieshout a été retirée de la programmation hors-les-murs du Louvre pour la Fiac 2017. En cause la "connotation sexuelle" de la sculpture, qui rappelle la position sexuelle de la "levrette". Dans les rédactions, certains ont pris des pincettes pour décrire l’œuvre.

Mais comment donc nommer ça ? Le Louvre a refusé, le 29 septembre, que soit montée dans le jardin des Tuileries la sculpture "Domestikator", de l'artiste néerlandais Joep Van Lieshout. L'oeuvre devait être exposée dans le cadre de la Foire internationale d'art contemporain (Fiac), mais le Louvre l'a retirée de sa programmation hors-les-murs, craignant "une vision trop brutale qui risque d'être mal perçue par [le] public traditionnel du jardin des Tuileries". Car l'installation, de gigantesques cubes habitables, ne peut que rappeler la position sexuelle dite de la "levrette". La presse, qui a repris l'info, a parfois eu quelques difficultés à nommer l’œuv...

Il vous reste 84% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.