La guerre du Viêt Nam en 10 photos
Brève

La guerre du Viêt Nam en 10 photos

Le 30 avril 1975, il y a quarante ans exactement, la guerre du Viêt Nam s'achevait avec la chute de Saïgon. Retour sur ce conflit, en dix photographies célèbres.

1963

Le 11 juin, le moine Thich Quang Duc s'immole par le feu à Saïgon pour protester contre la répression anti-bouddhiste menée par le gouvernement sud-vietnamien de Ngo Dinh Diem. Malcolm Browne fait une série de photos de l'événement, dont celle-ci qui lui vaudra le prix Pulitzer. En 1963 les USA n'étaient pas encore engagés dans le conflit armé, seuls quelques "conseillers" oeuvraient auprès du président Diem ; cette photo est pourtant rattachée à la guerre américaine parce que les USA ont soutenu le très catholique et très anti-bouddhique président Diem jusqu'à la veille de son assassinat en novembre 1963 :

Photo © Malcolm Browne


1965

En 1964, le Président Lyndon Johnson prend comme prétexte les incidents du Golfe du Tonkin (montés de toutes pièces par les USA) pour engager l'année suivante le pays dans la guerre. Tim Page, photographe anglais qui inspirera Dennis Hopper pour son rôle de reporter photographe dans Apocalypse Now, sera l'un des premiers à couvrir ce conflit, à photographier les fameux hélicos Huey. Sur cette photo prise près de la base de Du Co, un hélicoptère sanitaire vient récupérer des blessés allongés à gauche de l'image :

Photo © Tim Page


1966

L'anglais Larry Burrows a commencé à photographier le conflit vietnamien en 1962. Il trouvera la mort en 1971 dans un hélicoptère avec Henri Huet, Kent Potter et Keisaburo Shimamoto, alors qu'ils couvraient l'invasion du Laos par les troupes sud-vietnamiennes.

Sur la première photo prise près de la colline 484, quatre Marines ramènent le corps de l'un des leurs ; à droite, la photographe française Catherine Leroy :


La deuxième photo montre des Marines blessés au sud de la DMZ, la zone démilitarisée faisant office de frontière entre les Viêt Nam nord et sud :

Photos © Larry Burrows


1967

Gilles Caron, co-fondateur de l'agence Gamma en 1967, disparaîtra au Cambodge en 1970. Il avait trente ans. Ci-dessous, une photo réalisée en 1967 sur la colline 875 :

Photo © Gilles Caron


1968

Année charnière dans la guerre du Viêt Nam, 1968 est celle de l'offensive du Têt lancée le 30 janvier par les troupes nord-vietnamiennes. L'Amérique commence alors à comprendre que cette guerre est faite pour durer… À la fin de l'année, Nixon se fait élire sur un programme prônant le désengagement.

Photo de Philip Jones Griffiths pendant la bataille de Saïgon, janvier 1968 :

Photo © Philip Jones Griffiths


Le 1er février 1968, le chef de la police de Saïgon exécute un membre des Vietcongs. La photo est de Eddie Adams. Il existe également un film télé retraçant cet instant :

Photo © Eddie Adams


1968, c'est aussi la découverte de crimes de guerre perpétrés par les Américains. Ainsi, le 16 mars 1968, les troupes US massacrent la population de My Lai. Environ 400 victimes. Ronald L. Haeberle, photographe militaire, prend cette photo qui fera le tour du monde :

Photo © Ronald L. Haeberle


1972

Un crime de guerre encore avec le bombardement au napalm, le 8 juin 1972, du village nord-vietnamien de Trang Bang, censé abriter des combattants communistes. Nick Ut prend cette photo d'une gamine de neuf ans nommée Phan Thi Kim Phuc, qui court nue sur la route alors que son dos brûle. Il reçoit le prix Pulitzer l'année suivante :

Photo © Nick Ut


1975

This is the end, c'est la fin. Les troupes nord-vietnamiennes envahissent le sud-Viêt Nam, Saïgon tombe le 30 avril 1975. La veille, Hugh van Es photographie cet hélicoptère posé sur le toit de l'ambassade américaine à Saïgon. Les gens se pressent, se bousculent, c'est la fin :

Photo © Hugh van Es


L'occasion de lire ma chronique intitulée Pourquoi la photo d'une fillette au Vietnam nous parle encore, trente-cinq ans après (cet article date de 2009).

 

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.