"Journalistes canon" : vidéo sexiste du Point.fr
Brève Vidéo

"Journalistes canon" : vidéo sexiste du Point.fr

Décalé ou sexiste ? Vendredi 14 février, dans une vidéo introduisant une interview d'une consœur, Frédéric Lewino s'est lâché. Le journaliste du Point, filmé devant une paire de seins, parle de femmes journalistes "qui sont non seulement excellentes, mais aussi canon". Depuis la mise en ligne de la vidéo sur le site du Point, le journaliste est la cible de nombreuses accusations de sexisme et de machisme sur Twitter.

"Depuis la création du Point, nous avons toujours eu la chance d’avoir des journalistes politiques femmes non seulement excellentes, mais aussi des canons...". C'est par cette phrase que le journaliste du Point, Frédéric Lewino, a présenté sa consœur Charlotte Chaffanjon, journaliste politique, invitée à commenter son papier sur "la dégringolade de Manuel Valls dans les récents sondages". Une phrase d'autant plus étonnante qu'elle n'a aucun rapport avec l'article de la journaliste sur le ministre de l'Intérieur. Circonstance agravante, le journaliste s'est fait filmer devant une ancienne couverture racoleuse du Point sur la chirurgie esthétique, illustrée par "une paire de seins".

Des canons et des seins sur Lepoint.fr picto

Aussitôt publiée, aussitôt relayée :"L’humour sexiste d’un journaliste du Point agace ses consoeurs "canon"", pouvait-on lire dimanche sur la vigie de Rue89. Le site les Nouvelles News dénonce, quant à lui, un «paternalisme lubrique».

Sur twitter, la journaliste du Point, Charlotte Chaffanjon a exprimé sa surprise après la publication de la vidéo : "Je laisse à @flewino le soin d'expliquer le sens de son intro que j'ai découverte une fois publiée ! #lepoint". Contacté par @si, Frédéric Lewino nous assure, au contraire, que la journaliste politique ne lui en a pas tenu rigueur : "Elle ne m'a rien dit derrière, elle m'a souri (...) Elle m'a dit : "c'est toi qui vas avoir des problèmes"". Nous n'avons pas pu contacter Charlotte Chaffanjon pour confirmer ces dires.

Le journaliste dit ne pas comprendre la polémique, jugeant que s'il avait "eu 25 ans, personne n'aurait eu de motifs pour l'attaquer". Et d'en remettre une louche : "c'est de la tradition au Point d'avoir des journalistes efficaces, professionnelles et jolies".

"Canons", "jolies", inutile de préciser que sa vidéo a fait son petit effet sur twitter, un effet amplifié par Lewino lui-même. À Sophie Gourion, auteure du blog "tout à l’égo", qui lui a attribué le "prix du gros beauf sexiste du jour", il lui a répondu "T'es canon, toi aussi ma chérie" .S'en suivent plusieurs échanges de tweets :

Conversation Twitter, Lewino
Conversation Twitter, Lewino
Lewino, Twitter conversation

 

Ce lundi, non sans humour (douteux), le journaliste a rebondi sur la polémique dans une nouvelle vidéo. Faisant la promo d'un article signé par un journaliste homme, il le présente comme un "jeune journaliste, talentueux et... beau garçon, oui" devant une couverture du Point "Spécial Nantes". On peut y voir une petite provocation ou une mauvaise blague pour d'autres. Quoi qu'il en soit, Frédéric Lewino nous informe que "ni [ses] patrons, ni personnes ne [lui] a rien dit". Ce que Jérôme Béglé, rédacteur en chef du Point.fr, confirme: "Pas de problème, il n'y a jamais eu de polémique en interne".

(par Antoine Boyet)

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.