Joffrin-Ledoux : Napoléon les a rapprochés
Brève

Joffrin-Ledoux : Napoléon les a rapprochés

"Tu devrais rencontrer Bruno Ledoux, il est fou de Napoléon, comme toi."

C'est une passion commune pour Napoléon Bonaparte qui a rapproché Bruno Ledoux et Laurent Joffrin. Et à la clé de ce rapprochement, l'investissement de Ledoux dans Libération, qui le propulse actionnaire de référence en 2011, alors qu'il possédait déjà l'immeuble du quotidien.

"En 2007, un de mes amis, l'aventurier et marin Patrice Franceschi, me dit : « Tu devrais rencontrer Bruno Ledoux, vous avez plein de choses en commun. Il est propriétaire de l'immeuble qui abriteLibérationet il est fou de Napoléon, comme toi.» raconte ainsi au Monde Laurent Joffrin, aujourd'hui directeur de Libé, après l'avoir déjà été entre 2006 et 2011. Je suis allé dîner chez lui, il m'a fait visiter son musée, j'étais très impressionné". Joffrin propose alors à Ledoux d'investir dans le quotidien, même s'il ne "connait rien à la presse".

Fasciné par la vie "romanesque" de l'empereur, Joffrin n'a jamais caché sa "napoléonmania" et publie en octobre son quatrième livre sur le sujet. Mais la palme du fanatisme revient à Ledoux qui possède une sorte de "musée privé", dans le 7e arrondissement de Paris. Dans un "somptueux hôtel particulier avec piscine et jardin dans lequel vit le collectionneur", se trouvent "des centaines d'objets qu'il acquiert et amasse depuis près de quinze ans, la plupart appartenant à l'époque napoléonienne, une page de l'histoire qui le passionne et le dévore".

Napoleon Joffrin Ledoux
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.