Israël / députée ethiopienne : scandale dégonflé
Brève

Israël / députée ethiopienne : scandale dégonflé

Scandale en Israël. La semaine dernière la Magen David Adom, la croix rouge israélienne a refusé le don de sang d'une député noire d'origine éthiopienne. Pnina Tamano-Shata a voulu offrir son sang à l'occasion d'une opération de don organisée dans l'enceinte du Parlement. Mais une responsable de cet organisme, filmée et enregistrée par une caméra vidéo, lui a expliqué que "selon les directives du ministère de la Santé, il n'est pas possible d'accepter le sang spécial d'origine juive éthiopienne". Evidemment, cette information a fait le tour du web et a même eu le droit à une dépêche AFP, reprise chez nous par différents médias : Le Point, France 24, BFM TV.com, Europe1, ou encore Le Monde . Ce qui ressort de ces articles est le refus de Magen Adom David et le scandale suscité en Israël. Le Premier ministre d'Israël, Benjamin Netanyahou lui a apporté son soutien et a déclaré vouloir faire rééxaminer les directives. Shimon Pérès, le président de l'Etat hébreu, s'est lui aussi ému.
israellepoint

En clair, tout le monde s'émeut de cette décision plus qu'étonnante de la part de la Croix Rouge israélienne.Sans forcément prendre le recul nécessaire. Un recul que s'est efforcé de prendre Charles Enderlin, le correspondant permanent de France 2 en Israël. Il le raconte sur son blog dans un billet au titre évocateur, "Meute et moutons".

meutesetmoutonsenderlin

Revenant sur l'histoire, Enderlin décrypte : "Racisme ? Le sang des noirs est refusé en Israël ? (...) Cette députée éthiopienne savait parfaitement que le MDA ne l’accepterait pas. Principe de précaution. Est exclu le sang d’originaires d’Afrique en raison des risques d’infection au Sida, de Grande Bretagne et d’Irlande, où a sévi la maladie de la vache folle, d’homosexuels etc. Donc pas de racisme anti noir".

Enderlin signale aussi que "Madame Tamano-Shata est membre de la commission qui doit établir de nouvelles règles du don du sang des Éthiopiens et donc savait parfaitement de quoi il retournait".

Et Enderlin de conclure sur ce qu'il appelle cet effet moutonnier des médias. "Elle est membre du parti Yesh Atid – « Il y a un avenir »- auquel appartient également Yaël German, la ministre de la santé … En d’autres termes, il s’agissait d’une opération de communication bien montée de la part de la députée".

L'occassion de vous replonger dans notre dossier "Israël-Palestine : un cauchemar asymétrique".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.