Haïti / photos Twitter : AFP et Getty condamnées
Brève

Haïti / photos Twitter : AFP et Getty condamnées

Les grandes agences de presse peuvent-elles récupérer des photos postées sur Twitter ? La justice américaine vient de donner raison à un photographe professionnel, ainsi que ce dernier le raconte ici. Les agences AFP (France) et Getty Images (USA) ont en effet été condamnées à plus d'un million de dollars de dommages et intérêts pour avoir diffusé des photos du tremblement de terre d'Haïti sans demander l'autorisation de leur auteur, et pour avoir ensuite refusé de lui verser des droits.

Deux Haïtiens, Karel Pedré et Daniel Morel ont publié sur Twitter des photos spectaculaires quelques minutes après le tremblement de terre d'Haïti le 12 janvier 2010. Deux agences internationales, l'AFP et Getty Images les ont diffusées. Et les clichés ont fait la Une de la presse mondiale, les 13 et 14 janvier 2010.

Karel Pedré, un animateur de radio, n'a pas porté plainte. Mais Daniel Morel, photographe professionnel, a demandé, en vain, le versement de droits d'auteur, après s'être manifesté auprès de ces agences, le jour même du tremblement de terre. L'AFP l'a, à son tour, attaqué en justice estimant que publier sur Twitter était abandonner ses droits. Faute d'accord, Morel a porté plainte devant un tribunal fédéral new-yorkais qui vient de lui attribuer 1,22 million de dollars au titre de dommages et intérêts pour l'utilisation de huit de ses photos.

Morel (à droite) avec ses avocats du cabinet Willkie Farr & Gallagher LLP

Libération et le Daily Telegraph avait fait leur Une, le 14 janvier 2010, avec une photo prise par Daniel Morel, comme de nombreux autres quotidiens de la presse internationale.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.