Hadopi ? Mitterrand sèche sur le sigle
Brève Vidéo

Hadopi ? Mitterrand sèche sur le sigle

Internautes engagés, arrêtez-vous un instant !

Vous qui tremblez de rage chaque fois que vous entendez parler de la loi Hadopi, qui trépignez devant le discours gouvernemental de "défense des artistes", qui frémissez à la simple mention du nom de Nadine Morano, égérie du discours web-sécuritaire, cessez le surf un instant.

Et dites-nous immédiatement, sans réfléchir, ce que signifie l'acronyme Hadopi.

Vous ne savez pas ?

Rassurez-vous, le ministre de la Culture et de la communication Frédéric Mitterrand n'en sait rien non plus.

Il l'a démontré hier soir sur le plateau du Grand journal picto

Pourtant, la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet est censée être une pièce maîtresse de la lutte anti-pirates en France...

Pour les plus jeunes, en citant le "ticket de métro de Giscard", Mitterrand fait référence à une interview de Valéry Giscard d'Estaing par Françoise Giroud, pendant la campagne présidentielle de 1974. Le futur président ne connaissait pas le prix du ticket de métro.

(Zapping de Pierre-Henri Moreau)

Si Frédéric Mitterrand lit @si, nous lui recommandons chaudement notre dossier "Hadopi, d'Albanel à Mitterrand".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.