Grèce : Liens police-Aube Dorée
Brève

Grèce : Liens police-Aube Dorée

La police grecque en pleine tourmente pour ses liens supposés avec les fascistes. Après l'assassinat d'un rappeur anti-fasciste par un militant néo-nazi d'Aube Dorée, la police avait été accusée d'avoir été présente sans intervenir. Sept hauts responsables de la police viennent d'être limogés ou mutés, une enquête est en cours sur les liens entre Aube Dorée et la police, alors que partis et syndicats appellent à manifester "contre le fascisme".

Kathimerini mercredi 25 septembre 2013

"Chef, j'ai arrêté le supporter d'Aube Dorée qui est en moi" dit un policier à son commissaire dans cette caricature publiée par Kathimerini qui s'inquiète de l'avenir.

"La crise que nous connaissons transforme la Grèce en un camion sans freins qui dévale une pente interminable sans que personne ne comprenne ce qui se passe" indique un long commentaire en bas de la Une, ce mercredi.

Kathimerini indique, aussi à la Une, que le débat sur Aube Dorée demandé, dans l'urgence, par les grands partis n'aura, en fait, pas lieu avant plusieurs semaines. Officiellement en raison de l'emploi du temps du Premier ministre, mais le gouvernement craint que ce soit l'occasion de montrer des députés divisés face à ceux d'Aube Dorée. Certains conservateurs reprochent, en effet au parti de gauche SYRIZA d'avoir une attitude ambigue face à la violence.

 

Deux généraux de la police en charge respectivement des secteurs sud et centre du pays ont présenté leur démission au ministre de l'Ordre public.

Les chefs de l'antiterrorisme et du crime organisé ont été remplacés. Les responsables d'un commissariat, proche d'un local d'Aube Dorée où ont été trouvées des armes ont aussi sauté.

L'information est à la Une de Ta Nea. Un dessin montre les silhouettes de 6 policiers qui surveillent le Parlement grec : mais, en fait, si trois d'entre eux ont le mot Police sur le dos, les trois autres ont les mots Aube Dorée floqués sur l'uniforme.

Une allusion à la collusion entre certains responsables de la police, et Aube Dorée. Lors d'une récente manifestation, des policiers stationnaient à côté de militants d'Aube Dorée qui jetaient des pierres sur des contre-manifestants sans que les policiers ne bougent.

Et lorsque le rappeur anti-fasciste Fyssas a été poursuivi par des militants d'Aube Dorée, avant de mourir poignardé, plusieurs témoins ont signalé que des policiers suivaient les néo-nazis mais ne sont pas intervenus pour éviter une confrontation qui s'est très mal terminée.

"A 6 h : Non au fascisme" titre Eleftherotypia, ce mercredi, en appelant à participer, ce soir à 18 h, aux manifestations, à Athènes et dans le reste du pays, contre Aube Dorée, après l'assassinat du rappeur.

Le quotidien revient également sur l'arrestation d'un policier qui servait de garde du corps à un député Aube Dorée, après une perquisition dans un local de ce parti à Athènes.

Ce policier est accusé depuis fin 2012 d'avoir participé à des agressions d'immigrés menées par Aube Dorée.

Aube Dorée n'aurait pas seulement des relations avec des policiers, mais certains de ses 3 000 militants de choc auraient été entraînés par des militaires membres des forces spéciales grecques selon le quotidien Ethnos.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.