Fukushima : Sarkozy, son sketch et son aveu
Brève Vidéo

Fukushima : Sarkozy, son sketch et son aveu

Finalement, Nicolas Sarkozy a lui-même reconnu qu'il n'était pas allé à Fukushima.

Son sketch sur la plage de Fessenheim était pourtant bien rodé. Depuis fin mars, le président-candidat ironise dans ses meetings sur les fermetures de centrale nucléaire prévues dans le programme de François Hollande. La fermeture de Fessenheim, en raison de la catastrophe de Fukushima ? Un non-sens pour Sarkozy, puisque la catastrophe nucléaire est liée à un tsunami. Et Sarkozy connait bien le sujet, puisqu'il a été à Fukushima. Enfin, c'est ce qu'il a répété à plusieurs reprises lors de récents meetings. Avec NKM, il aurait même vu une vague de "42 mètres de hauteur" (alors que les scientifques estiment que la vague faisait entre 15 et 23 mètres).

Best of du "sketch Fukushima" picto


Sarkozy à Fukushima ? Faux, avait affirmé Lemonde.fr dès le 6 avril. Hollande avait ensuite ironisé en meeting sur ce "voyage imaginaire" : "C'est la première fois dans l'histoire de la République qu'un candidat sortant relate un voyage qu'il n'a jamais fait."

Et ce vendredi 13 avril, face à Christophe Barbier sur I>Télé, Nicolas Sarkozy a fini par reconnaître...

picto qu'il ne s'était bien sûr pas rendu à Fukushima, mais à Tokyo


Et si vous non plus, vous n'êtes pas allés à Fukushima, reportez-vous à notre dossier pour vous rafraîchir la mémoire.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.