Fronde à Europe 1 contre le retour d'un harceleur
article

Fronde à Europe 1 contre le retour d'un harceleur

Réservé à nos abonné.e.s
Kamel A., employé d'Europe 1 et représentant syndical CFTC, a été condamné au pénal pour harcèlement sexuel (il a fait appel). Mais son licenciement, entériné par le ministère du Travail, était entaché d'un vice de procédure. Il doit donc réintégrer l'entreprise. Les salariés ne l'entendent pas de cette oreille. En réaction à la bronca générale, Kamel A. vient de renoncer à ses mandats syndicaux, tandis qu'Europe 1 a lancé une nouvelle procédure de licenciement.

Kamel A. réintègrera-t-il Europe 1 ? C'est ce qu'essayent d'empêcher les salariés de l'entreprise, alors que l'annonce d'un retour a été faite il y a quelques jours. Responsable de l'organisation des jeux à destination des auditeurs pour la radio, Kamel A. a été condamné en mars 2020 à dix mois de prison avec sursis et 5 ans d'inégibilité syndicale pour harcèlement moral et sexuel, comme le racontaient à l'époque Les Jours. Au procès, cinq femmes avaient détaillé les remarques sexistes et racistes de cet homme jouissant d'un statut protégé en tant que représentant syndical CFTC (Confédération française des travailleurs chrétiens). Elles ont raconté comment Kamel A. (qui nie les faits qui lui sont reprochés, et a fait appel de sa condamnatio...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.