Franck Lepage et le vocabulaire positif
Brève Vidéo

Franck Lepage et le vocabulaire positif

Au moment de rencontrer Franck Lepage, pour notre série d'été "hors format", Maja s'était munie d'une édition du Figaro. Sa Une a servi de support à l'alpiniste agriculteur pour une démonstration limpide : pour tuer la contestation, il suffit de changer les mots.

Scoop: Franck Lepage, animateur-éducateur profondément anti-libéral, est pour l'intégration européenne. Il va même jusqu'à se demander "comment est-ce qu'on peut être contre ça?". Il faut dire que l'euphémisme est efficace.

Comme beaucoup d'autres mots, la "désintégration des protections sociales (...) nationales" a été positivée, et transformée en "intégration européenne". Idem pour les licenciements collectifs, devenus des "plans de sauvegarde de l'emploi". Le vocabulaire positif s'est considérablement enrichi, pour se substituer au vocabulaire négatif, sans lequel il n'est plus possible d'énoncer de contradiction. Le hors-format de Franck Lepage, c'est de s'affranchir de la langue de bois. Et la combattre.

Avec Maja, il a exploré le pouvoir des mots, tels qu'ils sont utilisés dans la presse, saluant au passage l'efficacité de la Une du Figaropicto

L'émission intégrale est ici. Pour en savoir plus sur le "hors-format", sachez que nous avons tenté de l'encercler dans un dossier.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.