France 3 n'a pas le droit d'enquêter sur le passé du ministre Novelli
enquête

France 3 n'a pas le droit d'enquêter sur le passé du ministre Novelli

Au moins lorsqu'il est en campagne, dit le CSA

Réservé à nos abonné.e.s
Une rédaction télévisée peut-elle effectuer une enquête sur le parcours d'un homme politique en campagne ? Et l'un de ses journalistes peut-il mettre en lumière les zones d'ombre dans le passé d'un candidat ? Non, vient de trancher le Conseil supérieur de l'audiovisuel : il a "mis en demeure" France 3

Centre pour avoir diffusé un reportage rappelant les liens avec l'extrême-droite d'Hervé Novelli, secrétaire d'Etat chargé du commerce et candidat à la candidature UMP du Centre pour les élections régionales de 2010.

Argument avancé par le CSA pour justifier sa décision : la veille, France 3 Centre avait diffusé un reportage moins accusateur sur le concurrent de Novelli, le maire UMP de Bourges Serge Lepeltier.


"La société France Télévisions est mise en demeure (...) d'assurer l'honnêteté, l'indépendance et le pluralisme de l'information ainsi que l'expression pluraliste des courants de pensée et d'opinion."
...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.