Fourniret : pas sur les plateaux !
Brève

Fourniret : pas sur les plateaux !

La cour d'assises des Ardennes, qui juge actuellement Michel Fourniret et sa femme Monique Olivier, vient de rappeler que le procès Fourniret devait se dérouler devant la cour et non dans les médias.

Visé, Me Gérard Chemla, avocat de trois des familles parties civiles, qui a participé lundi à l'émission Mots croisés, sur France 2.

picto



Un des avocats de Monique Olivier s'en était ému en début d'audience aujourd'hui.

Si la médiatisation des grands procès est aujourd'hui un phénomène que nul ne remet en cause, il convient de rappeler à chacun que la conviction de la cour et du jury ne peut se fonder que sur des arguments qui ont été contradictoirement débattus à l'audience, a indiqué dans un communiqué le magistrat chargé des relations avec la presse, Christophe Aubertin. Il y a donc lieu d'émettre les plus grandes réserves à l'égard de débats organisés pendant le procès et en marge de celui-ci, avec la participation de certains de ses acteurs.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.