Ferguson / photos : retour aux années 60 ?
Brève

Ferguson / photos : retour aux années 60 ?

Les manifestations de Ferguson (Missouri) qui font suite à la mort du jeune Michael Brown ont généré un flot d'images et de comparaisons que le New York Times

passe en revue dans un article intitulé Ferguson Images Evoke Civil Rights Era and Changing Visual Perceptions (Les images de Ferguson évoquent l'époque de la lutte pour les droits civiques tout en soulignant un changement de perception visuelle).

Il y a d'abord cette photo prise par Whitney Curtis pour le New York Times, qui nous montre trois policiers vêtus comme des militaires en Irak ou en Afghanistan pointant leurs fusils vers un manifestant désarmé aux bras levés :

nouveau media

Photo © Whitney Curtis pour le New York Times


Elle fut très vite comparée à cet autre cliché pris lors d'une manifestation pour les droits civiques à Birmingham (Alabama) en 1963 (on en avait parlé dans une précédente chronique consacrée à la mort du jeune Trayvon Martin) :

nouveau media

Photo © Bill Hudson / AP


Danny Lyon, un photographe qui couvrit à l'époque cette manifestation, fait également le lien entre une photo montrant des policiers debout devant une station-service vandalisée à Ferguson…

nouveau media

Photo © Whitney Curtis pour le New York Times


… et l'une de celles qu'il fit en 1963 où l'on voit des policiers de la route de Birmingham armés et casqués :

nouveau media

Photo © Danny Lyon / Etherton Gallery

« "Ça ne ressemble pas à l'Amérique. Ça ressemble à Soweto", a déclaré M. Lyon, faisant référence au township sud-africain qui fut le foyer de manifestations anti-apartheid. "Ils ressemblent à des soldats. Et le boulot des soldats n'est pas de protéger mais de tuer des gens et d'être prêts à mourir" », rapporte le NY Times.

nouveau media


Si beaucoup de commentaires font des rapprochements avec les manifestations pour les droits civiques des années 60 ou celles de 1992 à Los Angeles, nombreux sont ceux qui soulignent aussi les différences et pointent la manière dont les images sont aujourd'hui utilisées, voire fabriquées. D'un côté, les manifestants de Ferguson font référence aux manifestations non-violentes des années 60 ; d'un autre, la police : « s'inquiète de la prédominance de certaines images. Le chef de la police de la ville, Thomas Jackson, déclara jeudi dernier lors d'une conférence de presse que les supérieurs se réunissaient "pour parler non seulement de tactique, mais aussi de l'image" des forces de police, dont la ressemblance avec des soldats américains en Irak ou en Afghanistan a été rapidement évoquée sur les média sociaux. »

Pendant ce temps, relève aussi le NY Times, certains historiens s'inquiètent de ces rapprochements Ferguson 2014 / Droits civiques années 60. Parmi eux, Martin A. Berger, professeur à l'université de Californie et auteur de Seeing Through Race: A Reinterpretation of Civil Rights Photography :

nouveau media


« Nous pouvons regarder ces images et dire que Ferguson est comme Los Angeles ou Birmingham parce que ça y ressemble, dit le professeur Berger. Mais si nous devons nous demander "Qu'est-ce qui est pareil ?" nous devons aussi nous demander "Dans quelle mesure l'Amérique a-t-elle changé ?" Histoire d'avoir une conversation qui ne s'arrête pas aux brutalités policières, ce qui ne nous mène pas très loin. »

Parce que l'image ne dit pas tout.

L'occasion de lire ma chronique intitulée Comme un goût de Strange Fruit, à propos de la mort de Trayvon Martin.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.