Famine au Yémen : le New York Times censuré par Facebook
article

Famine au Yémen : le New York Times censuré par Facebook

Réservé à nos abonné.e.s
A la Une du New York Times, la petite Amal Hussein se meurt sous nos yeux. Facebook commence par censurer l'image. Retour sur l'opération de sensibilisation du quotidien américain.

Présentée au regard de tous en Une du New York Times, censurée sur Facebook... Ce 27 octobre, le grand quotidien américain a choisi de mettre à sa Une une petite fille yéménite de 7 ans, Amal Hussain, désormais décédée. Une façon d'illustrer les ravages de la famine au Yémen. L'image a tout de ces photos dont on veut croire qu'elles marqueront les consciences. La photo "a mis un visage humain sur la crainte qu'une famine catastrophique, créée par l'homme, puisse engloutir le pays dans les prochains mois", écrit le New York Times ce 1er novembre, en guise d'éloge funèbre à cette petite fille morte de faim dans un camp de réfugiés. À quelques kilomètres de l'hôpital où la photo a été prise.

Pour comprendre l'offensive de sensibi...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.