Exécution au canon anti-aérien : la Corée du Nord, ce pays où tout peut arriver
enquête

Exécution au canon anti-aérien : la Corée du Nord, ce pays où tout peut arriver

Comment une info de troisième main est devenue une certitude pour les medias

Réservé à nos abonné.e.s
L'exécution d'un ministre de la Défense par un tir de canon anti-aérien ? Osé, mais après tout, les dirigeants nord-coréens n'en seraient pas à leur première purge aux méthodes et aux motifs improbables. C'est ce que semblent s'être dits certains journalistes, après l'annonce mercredi de l'exécution du ministre de la Défense nord-coréen parce qu'il se serait assoupi pendant un discours du dirigeant. Pourtant, comme à chaque fois qu'il est question de Corée du Nord, les sources sont ténues. Cela n'a pas empêché l'Agence France-Presse d'en faire une dépêche estampillée "urgente", et certains médias en ligne français de la reprendre sans précautions – voire en y ajoutant des erreurs.
TF1 - canon antiaérien corée du nord
51
51 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Exécution au canon anti-aérien : la Corée du Nord, ce pays où tout peut arriver

L'exécution d'un ministre de la Défense par un tir de canon anti-aérien ? Osé, mais après tout, les dirigeants nord-coréens n'en seraient pas à leur première purge aux méthodes et aux motifs improbables. C'est ce que semblent s'être dits certains journalistes, après l'annonce mercredi de l'exécution du ministre de la Défense nord-coréen parce qu'il se serait assoupi pendant un discours du dirigeant. Pourtant, comme à chaque fois qu'il est question de Corée du Nord, les sources sont ténues. Cela n'a pas empêché l'Agence France-Presse d'en faire une dépêche estampillée "urgente", et certains médias en ligne français de la reprendre sans précautions – voire en y ajoutant des erreurs.

Derniers commentaires

Merci Julie pour ce Vite Dit salutaire.
En supposant que tout cela soit vrai, modulo la tendance des médias à fabriquer du "pas de fumée sans feu".

Cela nous ramène à notre vénérable et respectée antiquité où les auteurs de menaces sur le césar devaient mourir dans la pompe et l'excès.
Je ne doute pas que s'il a eu lieu, le massacre de ce ministre a été diffusé à tous ceux pour qui il était efficace de le diffuser.

Je ne doute pas non plus que simplement l'idée d'une fumée ait allumé chez certains la certitude du feu. Business is business.
C'était un coup d'essai.

La prochaine exécution se fera à la bombe nucléaire. Avantage : on pourra la voir de l'autre bout de la planète. Inconvénient : on sacrifie une ville entière en même temps que le condamné à mort.
Pendant ce temps le pape en a canonisé 4... 3 de retard M le dictateur NC!
Une frappe chirurgicale ?
Mon a priori était le bon. Merci Justine pour le travail d'analyse.

Lorsqu'il s'agit de régime ou forces politique estampillées "axe du mal" nous sommes biberonnés à la propagande depuis tellement longtemps que les pires mensonges passent comme des lettres à la poste.

Le cas Ben Laden est le plus éloquent.

Justine Brabant n'a pas intérêt à s'y intéresser si elle veut poursuivre sa carrière de journaliste honnête et intègre ce que je lui souhaite.

Je me permet quand même de lancer à nouveau cette bouteille à la mer Ben Laden Story telling et démocratie interdit dans tous les médias même d'extrême gauche.
.
L'histoire de cette exécution ubuesque m'a semblé tellement bizarre qu'elle m'a fait penser à du story telling otanesque

Un peu comme l’exécution invraisemblable de Ben Laden (mais validée par toute la classe médiatique sans exception jusqu'à la semaine dernière)

Voyons voir ce qu'en dit Justine Brabant dont j'apprécie le travail.
Les deux Corées sont toujours en guerre. Du coup toutes les informations provenant d'une des deux parties sur la partie adverse doit être prise avec des pincettes et sont suspectes.
Ca devrait être une règle de base. Mais nous sommes dans l'ère du journalisme-lol donc les règles ...
Merci Justine pour cet article.

J'apporte un peu d'eau à votre moulin via l'excellent Zero Hedge : "Il n'est ni sûr ni pratique d'utiliser de telles armes [des canons ZPU-4] sur une petite portée de tir (...). Ce qui est inhabituel sur ces images, c'est qu'il apparait peut-être que des cibles étaient situées à peine à 30 mètres de la portée de ZPU-4."

Leurs infos reposant sur le "Committee For Human Rights In North Korea" (HRNK), je trouverais intéressant de savoir qui est cette organisation.
D'accord avec Constant Gardener. Une info entièrement bidonnée a été mondialement diffusée, et avec un enthousiasme morbide par "les grands médias". Patatra. En 24 heures, ce qui était certain devient hautement improbable, et ce n'est pas la première fois que nous subissons cette propagande. Mais comme ce sont les mêmes qui sont juges et parties, un petit coup de confession catholdique et hop, passons aux affaires suivantes. Ce qui s'est passé, avec cette fausse info, comme tant d'autres, que ce soit sur la Corée du Nord, comme l'Ukraine, l'Irak, la Syrie, etc, prouve simplement que nous vivons dans des Etats Big Brother qui fonctionnent à la propagande - et après, il ne faut pas s'étonner d'avoir une "loi sur le renseignement" adaptée à de tels Etats. Et quand on lit en effet les commentaires au-dessus avec des commentateurs qui résument cela à la poilade sur le canon, ce sont eux qui font froid dans le dos. On se dit que dans de tels Etats avec de tels citoyens, on est foutu.
J'aime bien les commentaires ci-dessus. Cette cagade, il vaut effectivement mieux en rire.
Mais quand même!
Qu'est-ce que cela nous dit de l'AFP, de la presse française, et même de la plupart de la presse occidentale?
Et aucun des "journalistes" qui ont construit cette bouffonnerie n'est considéré comme controversé par ASI (sigh).
"Un canon anti-aérien peut tirer à l'horizontale, assure à @si le journaliste défense d'Europe 1 Dider François. C'est d'ailleurs ce type d'arme que la France a livré aux Kurdes qui combattent l'Etat islamique. Il permet de tirer sur les combattants de l'EI de manière très précise jusqu'à 1500 mètres de distance".

Oui, un canon anti-aérien peut tirer à l'horizontale. Les premiers à avoir utilisé ainsi de tels canons sont les allemands. Notamment le réputé Flak 18 (88mm), qu'ils ont utilisé comme canon anti-char. Ils l'ont aussi adapté sur un char, le célèbre Panzer Tigre.

Mais on ne tire pas sur des combattants avec ce type d'armes. On tire sur des véhicules, des blindés, éventuellement des bâtiments, etc…

Tirer sur un combattant avec ce type d'arme, revient à vouloir tuer une mouche avec un marteau, ce qui est possible mais pas facile.
Je ne crois pas que l'article reprenne ce lien vers slate.fr, reprenant une info du Telegraph.co.uk.
L'article vaut surtout le coup pour la reprise d'une carte satellite qui "prouve" l'exécution. L'image a été semble t'il publiée dans un premier temps par une association (sud)coréenne de défense des droits de l'homme (Committee for Human Rights in North Korea - HRNK), et analysée avec l'aide d'une compagnie américaine (AllSource Analysis, Inc.) spécialisée dans le commerce de l'analyse de ce genre d'image.
Pour l'oeil non averti du néophyte que je suis, l'image (un google map avec une rangée de pixels sensée être les "cibles" d'une rangée de carrés gris sensés être les "canons" identifiés pour sûr par AllSource Analysis), l'image semble avoir la force probante des vues satellites que Colin Powell présentait devant l'ONU avant l'intervention en Irak. Bref, pour paraphraser Justine Brabant dans l'article, "l'information est à prendre avec des pincettes".

D'ailleurs, le télégraph utilise généralement des tournures au conditionnel : "what appear to be..." (multiple fois). Et cite un cerponsable de HNRK de la façon suivante :
""The most plausible explanation of the scene ... is a gruesome public execution", said Mr Scarlatiou. "Anyone who has witnessed the damage one single US .50 calibre round does to the human body will shudder just trying to imagine a battery of 24 heavy machine guns being fired at human beings."
Les traces de conditionnel ont largement disparu de l'article de slate. La citation de M. Scarlatiou est reprise sans la première phrase :
"«N’importe quelle personne connaissant les dommages provoqués par un seul tir de calibre .50 sur le corps va frémir en tentant d’imaginer ce que 24 canons lourds peuvent faire aux êtres humains. (...)".

Bref, tout ceci est une illustration de plus de ce qui est décrit dans l'article d'@SI.

Sinon y'a t'il quelqu'un dans l'assistance qui a une idée de combien coûte une ogive d'un machin de ce genre ? J'avoue que j'ai pas idée.
Faut quand même le faire, s'assoupir pendant un défilé militaire !
C'est passionnant un défilé militaire. J'ai assisté à celui du 14 juilet, une année à Paris, et j'en garde un souvenir émerveillé.
Tous ces hommes en uniformes kakis, beiges, bleu marine marchant au pas cadencé, fusil à l'épaule, quel fabuleux spectacle ! Les légionnaires, surtout, crânes rasés sous leurs képis blancs, défilant au son de cet hymne magnifique : "Tiens voilà du boudin, voilà du boudin... Pour les Belges y en a plus (bis), ce sont des tireurs au cul..." Si on pouvait, on les rejoindrait volontiers pour chanter et parader avec eux.
Et tous ces chars rutilants aux longs canons pointés, ces Rafales de la patrouille de France, zébrant le ciel de leurs trainées bleu-blanc-rouge... A cette simple évocation, mes yeux s'embuent...
Et ce con de Nord-Coréen, ministre de la défense en plus, qui s'offre une sieste en ces instants magiques.
C'est cruel ce que je vais dire, mais il a mérité son sort. Qu'au moins, ça serve de leçon à son successeur.
... mais pourquoi ne pas avoir interrogé Jacques Attali ?
Faut pas sous-estimer les services secrets sud-coréens. Ils ont très probablement des preuves de ce qu'ils avancent.
Une hypothèse pourrait être qu'après avoir provoqué un grand trou dans Hyon Yong-Chol, le missile anti-aérien ait poursuivi sa course jusqu'aux environs de Séoul.
Dans ce cas, les militaires sudistes ont très bien pu retrouver, parmi les bouts de bidoche recouvrant l'ogive, un objet permettant d'identifier le ministre de la défense. Genre gourmette, ou Rolex gravée à son nom.
Enfin, ce n'est qu'une supposition...
La presse n’arrive même pas à relater fidèlement et démêler le vrai du faux pour ce qui se passe près de cheu nous, dans notre pays ouvert. Alors, la Corée du nord…
Imaginez être exécuter par un canon anti-aerien.....rien que pour vous , pas pour descendre un avion , défendre un assault terrestre , etc....non.....rien que pour vous !

Qui , apres cela , pourra nier la générosité de ce système qui renvois a l'âge de pierre , l'ingestion létale , la corde , la chaise électrique et autres pelotons.....

En plus , comme le souligne l'excellent Aloys , la rapidité de la chose suppose une tel fulgurance qu'on a du mal a imaginer une agonie regrettable !

Non , foin de ces critiques occidentales anti-nord-coréenne !

Voila qui reveille !
Merci Judith pour cet article salutaire.

Le canon aérien ou le sous-marin, c'est tout de même assez classieux.

Ça nous change de l'arrachage des globes oculaires avec un pic à glace, une pelle à gâteau ou une fourchette à escargot.
cet homme est/était un dirigeant de haut vol
Etre exécuté au canon anti-aérien, outre le côté poétique de la chose, est beaucoup plus rapide, donc humain, que les méthodes occidentales qui souvent foirent dans des conditions lamentables.

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.