Eric Woerth a-t-il financé Woerth Eric ? (Mediapart)
Brève

Eric Woerth a-t-il financé Woerth Eric ? (Mediapart)

Médiapart a découvert l’existence d’un étonnant parti agréé dans la région picarde: l’«Association de soutien à l’action d’Eric Woerth». L’organisation est intégralement dévouée à la campagne personnelle du ministre du travail, également maire de Chantilly. Dès lors,
Médiapart parti de poche Woerth

Médiapart s’interroge: est-ce à l'ordre de cette «Association», que Liliane Bettencourt a signé un chèque en mars 2010 ?

Le 4 mars 2010, d’après les enregistrements pirates déjà révélés par Médiapart, Patrice de Maistre a présenté trois chèques à la milliardaire, pour paraphe: le premier, à l'intention de Valérie Pécresse, le deuxième pour Eric Woerth; le troisième destiné à Nicolas Sarkozy.

En ce qui concerne Woerth, de Maistre explique dans l'enregistrement : " le deuxième c'est le ministre du Budget. Oui c'est le ministre du Budget, il faut aussi l'aider (...) Mais ce n'est pas cher. C'est le maximum légal. Voyez c'est 7500 euros, ce n'est pas très cher. Voyez, en ce moment, il faut que l'on ait des amis"


Ecoutez l'intégralité de l'extrait sonore déjà publié par Médiapart picto

La nature précise de ce versement de 7500 euros reste obscure. Le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt avait déclaré dans une interview au Figaro (le 25 juin), que la milliardaire avait «financé la campagne régionale» d’Eric Woerth. Un seul problème: ce dernier ne s’est jamais présenté aux régionales… Où cet argent est-t-il donc passé?

C’est «en fouillant» que les journalistes de Médiapart ont découvert, dans l'Oise, l'existence d'une «Association de soutien à l’action d’Eric Woerth». Elle ne correspond pas à la fonction de trésorier de l’UMP (que Woerth occupe depuis sept ans) mais concerne la vie politique personnelle du ministre du Travail, maire de Chantilly.

«Inconnue sur place (à l'exception sans doute de quelques proches), cette organisation a le statut de parti politique à part entière. Tout à fait légal, il est doté d'une association de financement ad hoc (détachée de toute campagne électorale spécifique) pour collecter des fonds. C'est un parti intégralement dévoué à Eric Woerth, qui n'a touché aucune cotisation en 2008 (donc sans adhérent apparent à l'époque), d'après les derniers bilans comptables rendus publics», explique Médiapart.

Woerth a-t-il touché le chèque de Bettencourt pour sa campagne personnelle ? « Interrogé par Mediapart, au travers de sa chargée de communication, le ministre n'a pas répondu», souligne le site.

Médiapart s'est procuré le rapport sur les comptes de 2008 du parti. "On y découvre que ce parti, qui a la main sur plus de 45.000 euros de liquidités, a touché cette année-là 19.650 euros de «dons de personnes physiques»", explique le site.

Plus embarrassant encore: "Dans la colonne «produits», on s'aperçoit aussi que «l'Association de soutien à l'action d'Eric Woerth» a bénéficié, au fil du temps, de quatre versements de la part de l'UMP: 3.000 euros les 30 mai et 24 décembre 2008, 5.250 euros le 9 mai, carrément 55.000 euros en janvier".

En clair, Eric Woerth, trésorier du parti présidentiel, s'arrange pour que l'UMP finance un parti politique local à son service...

Un nouvel élément dans le dossier: "Bettencourt, la milliardaire, le fisc et la pouvoir"

 

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.