Eribon / Lagasnerie : deux émissions supprimées sur Hors-Série
Brève

Eribon / Lagasnerie : deux émissions supprimées sur Hors-Série

Àla demande des intéressés, le site Hors-Série (adossé à @si) a retiré ses entretiens vidéo avec les sociologues Geoffroy de Lagasnerie et Didier Eribon. Ces derniers se disent en désaccord avec des choix récents d'invités du site d'entretiens culturels.

Didier Eribon et Geoffroy de Lagasnerie ne souhaitent plus apparaître chez Hors-Série. Le premier en a informé la co-fondatrice du site, Judith Bernard, avant que le second ne fasse de même. Les raisons de cette demande - une première dans la (courte) histoire d'Hors-Série ? Des "choix" jugés "douteux", le refus de figurer dans un "cadre" où la parole aurait été donnée à des "idéologues fascistes" et des "flics de la pensée", indique laconiquement Eribon.

Cette demande pourrait être liée à deux émissions publiées récemment sur Hors-Série, estime l'équipe du site : l'une avec le sociologue Christian Laval, l'autre avec les sociologues Arnaud Saint-Martin et Jérôme Lamy. Dans un texte publié le 29 juin, Didier Eribon qualifie en effet Christian Laval et son coauteur Pierre Dardot d' "essayistes ultra-réactionnaires" dont certains textes auraient des "accents fascistoïdes". Il cite en particulier un passage de leur livre La Nouvelle raison du monde, jugé transphobe - c'est-à-dire violent ou discriminant pour des personnes transexuelles - car mettant en parallèle (au nom de la critique d'un néolibéralisme ayant rendu "incertains" les rapports autrefois "structurés" entre les générations et entre les sexes) le fait de changer de sexe et celui de changer de voiture.

(La Nouvelle raison du monde, passage cité - et surligné - par Didier Eribon)

Ce passage a également été critiqué dès 2011 par Lagasnerie, qui voit dans La Nouvelle raison du monde un "radotage animé par des pulsions autoritaires, potentiellement fascisantes et en tous cas fort inquiétantes".

Seconde émission qui - semble-t-il - a conduit Eribon et Lagasnerie à demander le retrait de leurs entretiens : celle mise en ligne le 2 juillet 2016, avec pour invités Saint-Martin et Lamy, deux chargés de recherche au CNRS qui ont co-signé en janvier une (vive) critique du dernier livre de Lagasnerie, Juger, et prennent régulièrement ce dernier pour cible dans leurs interventions publiques. "Ce n'est pas de ma faute si plusieurs émissions récentes contiennent une partie consacrée à m'attaquer dans des termes inacceptables pour un espace de gauche critique et si cela ne me donne pas envie de maintenir ma présence sur ce site", écrit l'auteur de Juger dans une longue réponse postée sur la page Facebook de Hors-Série.

Menacée d'un procédure en justice, et ne souhaitant pas disperser ses énergies, l'équipe du site a choisi de retirer les deux entretiens en question.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.