Eckert (PS) accuse Le Point d'être "assisté"
Brève

Eckert (PS) accuse Le Point d'être "assisté"

Voilà un marronnier qui n'est pas passé. Comme chaque année, Le Point a consacré sa Une à la France des assistés (les allocataires du RSA, les étrangers). Une couverture de trop pour le député socialiste Christian Eckert qui s'est renseigné sur les subventions dont bénéficie Le Point.

L'hebdomadaire n'est pas nommé, mais comme le précise Le lab d'Europe 1, c'est bien le numéro de la semaine dernière du Point que vise Christian Eckert. Sur son blog, le député socialiste dénonce un dossier sur la France des assistés qui "enfonçait les portes ouvertes habituelles... Les ritournelles sur les étrangers soignés aux frais de l'Etat, les titulaires du RSA plus heureux que les smicards... Bref, tous les thèmes rassembleurs qui excitent les forts en gueule qui eux au moins, osent dire tout haut ce que d'autres pensent tout bas..."

La France des assistés

Ce n'est pas la première fois que Le Point fait sa Une sur les Français qui profiteraient du système. En avril, l'hebdomadaire se demandait si les Français étaient paresseux. Un an auparavant, l'hebdo publiait le palmarès des tire-au-flanc et la liste des enfants gâtés (encore des fonctionnaires). Et parmi ceux qui "ruinent la France" (Une du 21 avril 2011), il y avait déjà les fraudeurs à la sécu.

Une belle brochette d'assistés

Mais la dernière couverture a été la goutte d'eau pour Eckert, qui s'est renseigné sur les aides à la presse. "Celles-ci représentent plus de 650 Millions d'Euros", constate le député. Et pour Le Point,  il s'agit d'une "aide de 4,5 Millions d'Euros par an". Un chiffre, issu d'un rapport de la Cour des comptes, que le site Acrimed avait cité quelques jours plus tôt. Conclusion : "Cet hebdomadaire est véritablement bien placé pour parler de l'assistanat !", ironise Eckert.

Un nouvel élément pour notre dossier : "Presse sous perfusion"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.