"E-loue.com" : TF1 vante un site... dont il est actionnaire
Brève Vidéo

"E-loue.com" : TF1 vante un site... dont il est actionnaire

TF1 s’est fait un joli cadeau le 26 décembre dernier.

Comme nous l’a signalé un @sinaute, le JT de 20 heures de la première chaîne consacrait plusieurs minutes à son traditionnel "sujet-d’après-noël-sur-la-revente-des-cadeaux". Mais en ce noël 2014, une nouveauté venait chambouler le marronier : plutôt que de revendre les cadeaux indésirables, certains Français choisissent de les louer.

Ainsi un "jeune homme", Benjamin Laroche, témoignait qu’il préfère mettre à disposition un appareil photo offert par ses grand-parents, contre rémunération, plutôt que de s’en séparer, "pour des raisons sentimentales". Et pour ça, il utilise une "plateforme spécialisée" en ligne, E-Loue, dont les responsables sont ensuite interrogés.

Problème : à aucun moment la chaîne ne précise… qu’elle est entrée au capital de E-Loue.com un mois plus tôt. Comme l’annonçait Satellinet en novembre dernier, quand E-Loue.com a racheté le site Sejourning (Airbnb à la française) détenu à hauteur de 10% par TF1, la chaîne "a conservé sa participation et est entrée au capital de E-loue".

Et pour faire la promo de E-loue.com, TF1 ne recule pas devant un petit bidonnage : le jeune homme qui a reçu un appareil photo de la part de ses grand-parents et dont on ne connait que le nom, est en fait… directeur commercial du site E-loue.com, comme il l’indique lui-même sur son compte LinkedIn. Malheureusement, la rédaction en chef du journal de 20 heures de TF1 n'était pas disponible pour répondre à nos questions.

Ce n'est pas la première fois que TF1 est pris la main dans le sac des témoins douteux : en 2011, Pernaut s'excusait par exemple à l'antenne pour une interview sur les allocations familiales d'une mère de famille... qui n'avait pas d'enfant (mais qui était en fait une collaboratrice d'Eric Ciotti). Idem pour l'auto-promo : début 2014, TF1 faisait l'éloge avec des images exclusives du "Pentagone à la Française", construit par Bouygues, maison mère de la chaîne (sans jamais évoquer l'enquête judiciaire en cours à propos des soupçons de corruption et de favoritisme).

L'occasion de retrouver nos dossier "Témoins douteux" et "Autopromo, la meilleure pub"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.