Domination masculine : Zemmour veut interdire un film
Brève Vidéo

Domination masculine : Zemmour veut interdire un film

Le journaliste et polémiste Eric Zemmour exige par huissier l'arrêt de l'exploitation du documentaire La domination masculine, estimant que ses propos repris dans un extrait d'interview ont été "déformés".

Le journaliste et polémiste Eric Zemmour exige par huissier l'arrêt de l'exploitation du documentaire La domination masculine, estimant que ses propos repris dans un extrait d'interview ont été "déformés".

"Je suis sidéré. Moi je vous fais un montage de n'importe qui, qui dit n'importe quoi, et ça justifie au choix que Hitler ait attaqué la Pologne, que Staline ait massacré des millions de gens... C'est des manœuvres de voyou, de terroriste médiatique, c'est un scandale, ce type est un minable", réagissait Eric Zemmour le 24 novembre dernier, au sujet du film de Patric Jean La domination masculine.

C'était dans "Ce soir ou jamais" sur France 3 picto


Dans le film, sorti le 25 novembre, Zemmour apparaît à plusieurs reprises, notamment dans un extrait d'interview où il déclare : "Ce n'est pas monstrueux. Il faut qu'il (l'homme, NDLR) soit un prédateur sexuel civilisé. Il y a une attente de virilité, il y a une attente de violence. Donc il faut de la virilité, il faut de la violence". Pour introduire cette phrase, la voix-off du film explique : "Ils semblent rares, ces hommes de plus en plus conscients de leur violence. Par contre certains, de plus en plus nombreux, en viendraient presque à justifier l'injustifiable".

Pour Zemmour, ses propos ont été déformé. Sur le plateau de France 3, il a tenté de préciser sa pensée : "J'ai retrouvé l'émission, c'est une émission en Suisse, à laquelle je répondais à des questions, et j'essayais d'expliquer la symbolique de la violence, et de ce que Jacques Brel appelait la tendre guerre, c'est-à-dire qu'il y a de la violence dans ce qu'on appelle l'amour, les relations sexuelles, etc, c'est une évidence depuis des millions d'années. (...) Ça s'appelle pas de la télé, ça s'appelle de la mauvaise foi et du montage télé", précisant qu'il se réservait "le droit d'aller plus loin".

C'est chose faite, puisque le producteur du film, Elzévirs Films, annonce aujourd'hui dans un communiqué qu'Eric Zemmour lui a envoyé "une sommation d'huissier exigeant la cessation d'exploitation immédiate" du documentaire. "Considérant que ses propos ont été déformés, Eric Zemmour veut censurer un film dont il ne partage pas le point de vue, alors que ses nombreuses prises de position publiques sur le sujet sont en parfaite cohérence avec les extraits de son interview montrés dans le film", déclare le producteur.

Sorti dans 40 salles le 25 novembre et déjà vu par 19.000 spectateurs, le film de Patric Jean "analyse notre culture occidentale contemporaine sous l'angle des rapports sociaux de domination entre hommes et femmes", écrit encore le producteur."Les spectateurs sont invités à juger par eux-mêmes et il n'est naturellement pas question d'arrêter l'exploitation du film".

picto Le réalisateur Patric Jean avait été appelé à réagir dans "Le journal de la santé",au x propos de Zemmour, il s'était déclaré "très honoré".


"Je serais très inquiet s'il disait du bien de moi"
. "Ce qui m'inquiète plus c'est qu'aujourd'hui, y compris sur le service public, un certain nombre d'hommes puissent, de manière décomplexée, venir vomir leur misogynie, leur haine des femmes, et parfois leur racisme."

Il y a un an, Eric Zemmour faisait déjà polémique en parlant de race noire et de race blanche, souvenez-vous.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.