Dieudonné : réunions publiques interdites ?
Brève

Dieudonné : réunions publiques interdites ?

Tournée 2014 interdite pour Dieudonné ? Le ministère de l'Intérieur annonce qu'il souhaite trouver une technique légale pour interdire toutes ses "réunions publiques" de l'humoriste "antisioniste".

Dieudonné carte tournée

Pour assister à une représentation de Dieudonné lors d'une de ses 27 dates (5 de plus que la comédie musicale à succès "Robin des bois") dans les Zénith de la France entière, il vous faudra débourser en moyenne 40€ par personne. Mais même passé cet obstacle, la tournée qui doit débuter en janvier 2014 pourrait être interdite. Le ministère de l'Intérieur a indiqué vendredi dans un communiqué étudier "toutes les voies juridiques" pour interdire les "réunions publiques"
de l'humoriste suite à sa sortie visant le journaliste Patrick Cohen et évoquant les chambres à gaz. Le communiqué argue que les spectacles de Dieudonné "n'appartiennent plus à la dimension créative mais contribuent (...) à accroître les risques de troubles à l'ordre public".

picto 27 dates prévues, déjà 4 annulées (en rouge et bleu) - (capture infoconcert.com)

 

Pour comprendre la portée d'une éventuelle interdiction, il suffit de se pencher sur le calendrier de l'humoriste "antisioniste". Avec 27 salles pouvant accueillir 3 000 à 4 000 personnes (voire davantage comme à Strasbourg) et un prix moyen de 40€ la place, l'enjeu financier n'est pas négligeable avec une recette s'élevant potentiellement à plus de 3 millions d'euros, soit bien davantage que le "quenelle business" qu'il se partage avec Alain Soral.

Avant même le communiqué du ministère de l'Intérieur, trois salles avaient déjà déprogrammé le spectacle. C'est le cas à Nice, où Christian Estrosi s'est personnellement opposé à la venue de Dieudonné, à Caen et à Montbéliard (où Moscovici a imité Estrosi). A Marseille, les places ne sont plus disponibles à la réservation sur le site "silo-marseille.fr" et la salle annoncée ne mentionne plus le spectacle, initialement prévu le 2 février ;

Avant

Capture d'écran d'août 2013

Après

Capture d'écran de décembre 2013 : Carla Bruni a été "annulée", Dieudonné a disparu.

La tournée 2013 avait déjà créé des remous, la LICRA ayant demandé (en vain) l'interdiction du spectacle "Foxtrot". Dieudonné avait finalement pu sans problème remplir les salles et la presse régionale s'était fait l'écho de ce succès à Caen,Bordeaux ou Pau.

En 2012 c'était surtout en Belgique que Dieudonné avait fait des vagues : son spectacle avait été interrompu en pleine représentation par la police pour "xénophobie" et "incitation à la haine raciale". En octobre 2013, Dieudonné a été condamné en appel à 28 000 euros d'amende pour provocation à la haine et à la discrimination, portant son total à 6 condamnations.

Entre temps, sa chaîne Youtube "iamdieudo" a considérablement augmenté son audience. Elle compte désormais près de 200 000 abonnés et chacune des vidéos est vue entre 500 000 et 2 millions de fois. Le récent succès et les nombreuses controverses entourant le geste de la "quenelle" (dont on vous parlait ici et ) n'y sont sans doute pas étrangers. C'est en revanche la première fois que le gouvernement s'empare de la question de l'interdiction des spectacles, alors que plusieurs villes ou départements s'y sont déjà essayé, sans succès.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.