Déjeuner Hollande-BHL : 262 euros, vraiment ?
Brève

Déjeuner Hollande-BHL : 262 euros, vraiment ?

"Hollande tente de convaincre BHL autour d'un repas gastronomique à 262 euros." Sur le site de Midi Libre, le titre claque fort.

Hollande, celui qui affirmait hier ne pas aimer "les riches", et aujourd'hui dédaigner "l'argent", a déjeuné dans un restaurant chic parisien avec le philosophe médiatique. "Objectif de la rencontre : ramener la brebis égarée BHL dans le camp socialiste, après qu'elle se soit un temps perdue dans les pâturages sarkozystes", écrivait le site le 28 février. Il affirme, sans conditionnel, que la rencontre a donné lieu à "une modeste note de 262 € par personne". Source de l'info ? Le site 24heuresactu, sans plus de précision.

24heuresactu a en effet consacré un article, acerbe, à ce déjeuner : "A lire le menu du restaurant Laurent, le peuple de gauche doit quelque peu tirer la langue en voyant les agapes de son représentant. La salade de mâche à 140 euros ne constitue en effet qu’une entrée. François Hollande et BHL ont ensuite pu déguster un petit carré d’agneau pour 92 euros avant de terminer sur une note sucrée avec un ananasrôtipour la bagatelle de 30 euros. Espérons qu’ils n’aient pas pris de vin…"

Mais comme le signale Samuel Laurent, du Monde.fr, sur son compte Twitter, cette histoire a une autre source, plus ancienne : elle a été mentionnée dans un confidentiel du Parisien, le 31 janvier. Mais jamais le quotidien n'a donné de détails sur le menu des deux convives, ni sur le prix du déjeuner. Il n'est nulle part écrit qu'ils ont opté pour la "salade de mâche" à 140 euros (prix extrêmement élevé dû au fait que le plat consiste en fait en une dégustation de truffes noires). D'autant que selon l'intitulé de la carte, ces prix sont pratiqués le soir au restaurant, et non le midi.

C'est 24heuresactu qui a ajouté ces détails très croustillants, sans aucune source. Ce qui n'est pas innocent, puisque, à voir le sommaire des articles politiques du site, il apparaît évident qu'il est axé sur une attaque quasi-systématique du PS et de son candidat.

Le site de Midi Libre reprend donc à son compte une info mal sourcée et non vérifiée. Voire malveillante. 24heuresactu fait en effet mine de s'interroger à la fin de son article : "Une chose est certaine : le déjeuner aura été agréable et passé entre personnes de bonnes familles. Reste à savoir si ce sont les contribuables corréziens ou les militants socialistes qui ont réglé l’addition !" En fait, la réponse est simple : selon Le Parisien, c'est l'actionnaire du Monde, et ancien directeur d'Yves Saint-Laurent, Pierre Bergé qui a organisé la rencontre. Etant par ailleurs propriétaire du restaurant, il est plus que probable qu'il a invité les convives. Mais il a été oublié par 24heuresactu, et par Midi Libre.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.