Dans les romans primés de la rentrée, où sont donc les personnages de femmes ?
article

Dans les romans primés de la rentrée, où sont donc les personnages de femmes ?

Seuls deux romans sur huit passent le test de Bechdel

Réservé à nos abonné.e.s
Sept prix littéraires. Huit hommes (blancs, de surcroît). Sans conteste, le palmarès des prix littéraires 2017 n'est pas très divers. Est-il sexiste pour autant? Faute de pouvoir répondre à la question (pour cela, il faudrait se glisser dans la tête des jurés), nous avons voulu savoir, dans ces huit livres, quel était le statut des personnages féminins.

Des goûts des jurés des prix littéraires, on ne devrait pas discuter : même quand ceux-ci choisissent, pour les sept prix littéraires décernés ce mois-ci, de couronner huit hommes. Eric Vuillard, pour L'Ordre du Jour, a reçu le prix Goncourt. Olivier Guez, pour La disparition de Joseph Mengele, le prix Renaudot. Yannick Haenel, pour Tiens ferme ta couronne, le prix Médicis. Philippe Jaenada, pour La Serpe, le prix Femina. Grégoire Bouillier pour Le Dossier M, le Prix Décembre. Johann Zarca, pour Paname Underground et Pierre Ducrozet, pour L'invention des corps, le prix de Flore. Et Daniel Rondeau, pour Mécaniques du Chaos, le prix de l'Académie Fran&cc...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.