Crise grecque : un accord, deux interprétations
suivi

Crise grecque : un accord, deux interprétations

Le Monde soulagé, Mediapart dégoûté

Réservé à nos abonné.e.s
Faut-il se réjouir de l’accord sur la Grèce trouvé à l’issue du sommet de l’Eurogroupe tenu ce jeudi 15 juin à Luxembourg ? Oui, à en croire Le Monde et la majorité des médias qui jugent la réunion positive. Non selon Mediapart qui, à l’inverse, estime que les Grecs sont une fois de plus les grands perdants.

"Des milliards et des promesses d’allégement de la dette pour Athènes" : c’est le titre de l’article du Monde qui salue l’issue du sommet de l’Eurogroupe tenu jeudi 15 juin à Luxembourg. Pensez : la réunion a été pliée en deux heures – loin des interminables séances d’antan – et les participants, autrement dit les ministres des finances de la zone euro, paraissaient se réjouir d’avoir à annoncer aux Grecs "quelques bonnes nouvelles". La première, selon la journaliste du quotidien Cécile Ducourtieux : "pour avoir ces derniers mois largement rempli sa part du contrat, [Athènes] bénéfici...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.