Corbyn et ses "amis intégristes" : Fourest ou l'art du raccourci
article

Corbyn et ses "amis intégristes" : Fourest ou l'art du raccourci

Réservé à nos abonné.e.s
Coupable d'amitiés sulfureuses, Corbyn ? L'élection de Jeremy Corbyn à la tête du parti travailliste britannique a fait réagir, en France, l'essayiste Caroline Fourest, qui y a consacré sa chronique hebdomadaire sur France Culture lundi 14 septembre. Sa thèse : si son programme économique est défendable, le nouveau patron des travaillistes défend en revanche, sur le plan de la politique extérieure, des positions sulfureuses. Problème : les arguments avancés par Fourest pour appuyer sa thèse relèvent au mieux du raccourci maladroit, au pire du mensonge.

Un programme économique "très rafraîchissant" et même "défendable", mais des "prises de position douteuses" en matière de politique internationale : lundi 14 septembre, Caroline Fourest a entrepris de dévoiler "le vrai visage" de Jeremy Corbyn, nouveau patron des travaillistes britanniques. Les exemples qu'elle cite ont de quoi interpeller, en effet :

Dans la foulée, Fourest poste une version écrite – plus étoffée – de son billet sur son blog. Son titre est clair : "Les amis intégristes de Jeremy Corbyn". Intrigué par ce député dont le média "préféré" serait Russia Today, @si est parti à la ...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.