Coran brûlé en Floride : émeutes sanglantes en Afghanistan
Brève

Coran brûlé en Floride : émeutes sanglantes en Afghanistan

Comment l'autodafé d'un Coran en Floride provoque des manifestations mortelles en Afghanistan. Terry Jones, pasteur américain avait menacé de brûler le Coran à la rentrée 2010, mais c'est un autre pasteur qui l'a fait à côté de lui le 20 mars. La scène, postée par ses protagonistes sur les plateformes de vidéo en ligne, a provoqué hier et aujourd'hui de violentes manifestations en Afghanistan : 16 morts au total et des dizaines de blessés.

Dimanche 20 mars, après avoir arrosé un exemplaire du Coran de kérosène, le pasteur Wayne Sapp le fait brûler devant Jones et une trentaine de personnes en Floride. Samedi 2 avril, manifestation à Kandahar : 4 morts et 32 blessés. Vendredi 1er avril, sept étrangers dont quatre Népalais avaient été tués lors de l'attaque du bureau des Nations Unies à Mazar-i-Sharif, tandis que 5 manifestants étaient tués, et 20 blessés. Un porte-parole de la police de Mazar-i-Sharif, Lal Mohammad Ahmadzai, a indiqué que deux employés de l'ONU tués avaient été décapités, mais un autre responsable de la police, le général Abdul Rauf Taj a démenti l'information.

L'information est à la Une du quotidien suédois Dagens Nyheter qui signale la mort à Mazar-i-Sharif de Joakim Dungel (un Suédois de 33 ans) un des employés de l'ONU sur place. On retrouve la même photo à la Une de SME (Slovaquie).

Dagens Nyheter
SME,  Slovaquie

Royaume Uni, USA

Guardian
International Herald Tribune

ABC (Espagne), El Columbiano (Colombie)

ABC
El Columbiano

En septembre dernier, à propos de ces menaces de brûler un Coran, le New York Times dénoncait un emballement médiatique.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.