Controverse sur les 1,4 millions de "fans" Facebook du "bijoutier de Nice"
article

Controverse sur les 1,4 millions de "fans" Facebook du "bijoutier de Nice"

Les rumeurs de manipulation de "like" semblent démenties

Réservé à nos abonné.e.s
Un bijoutier de Nice tire sur des deux voleurs qui s'enfuyaient mercredi dernier. Il est mis en examen pour homicide volontaire. La page Facebook qui le soutient attire plus de 200 000 personnes, puis soudain le compteur s'emballe pour arriver à 1,4 million de soutiens dimanche matin. A en croire le site d'analyse SocialBakers, souvent cité par les sceptiques, 80% de ces soutiens semblaient venir de l'étranger. Trucage ? Pas sûr : dimanche soir, SocialBakers annonce plus de 800 000 like bien français...

Attaqué dans sa bijouterie par deux hommes armés qui s'enfuient avec des bijoux, Stephan Turk, bijoutier à Nice, sort de son magasin pistolet à la main. Il tire sur les deux voleurs qui fuient sur un scooter. Le passager, âgé de 19 ans, meurt sur place. Le conducteur réussit à s'enfuir.

Le bijoutier est inculpé d'homicide volontaire, il est assigné à résidence et doit porter un bracelet électronique. A sa libération, après 48 h de garde à vue, Turk a déclaré à Nice Matin ""Je regrette qu'il soit mort mais c'est lui qui a décidé de faire ça…" Certains internautes dénoncent la ...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.