Complément d'enquête : les ménages de Sophie Davant coupés au montage
making-of

Complément d'enquête : les ménages de Sophie Davant coupés au montage

@si a enregistré l'intégralité de l'interview de Daniel Schneidermann

Réservé à nos abonné.e.s
Ils ont osé couper Sophie Davant. Jeudi 1er octobre, l'équipe de Complément d'enquête est venue dans les locaux d'@si pour interviewer Daniel Schneidermann dans le cadre d'une émission intitulée "Journalistes : tous vendus ?". Au cours de l'entretien mené par Nicolas Poincaré, Daniel liste les différents méthodes pour "acheter" des journalistes. Et parmi elles, ce qu'on appelle les ménages, une activité qui consiste pour un journaliste à animer une conférence au profit d'une marque, contre rémunération. Daniel a alors cité plusieurs cas. Ockrent est restée au montage, pas Sophie Davant.

"Pas facile de parler de la télé, à la télé. Pas facile pour nous de parler de journalisme". Nicolas Poincaré ne croyait pas si bien dire dans son lancement. Le thème : le manque d'indépendance des journalistes. C'est dans le cadre de cette émission qu'une quinzaine de membres de l'équipe de Complément d'enquête a débarqué dans la rédaction d'@si avec caméras, spots, rails pour le travelling, caissons et les fameux fauteuils rouges.

L'entretien de Daniel Schneidermann a duré neuf minutes. ll a notamment abordé le cas le plus classique de journalistes vendus : les ménages. Exemple ? Christine Ockrent...

En arr...

Il vous reste 84% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.