Commission Jospin : fausse rumeur sur des rémunérations
Brève Vidéo

Commission Jospin : fausse rumeur sur des rémunérations

120 000€ pour Jospin, 82 000€ pour Bachelot, et un montant global des rémunérations qui s'élèverait à plus de deux millions d'euros. Ces derniers jours, un mail à circulé au sein des réseaux de droite et dans les rédactions, pour dénoncer les sommes censément touchées par les membres de la commission pour "la rénovation et la déontologie de la vie publique". Des "informations" qui ne sont en fait qu'une rumeur : les membres de la commission sont bénévoles.

Tout commence pas un mail, quelques lignes enflammées, partagées entre internautes et dont voici un extrait :

mail

Le mail se termine par quelques formules rageuses : "Le président normal fait travailler les copains et copines. Et vous, vous allez gagner des taxes, taxes, taxes et IMPÔTS. Faites passer le message, il faut faire le travail que la presse gauchiste refuse de faire…"

Les membres de la commission sont chargés, au côté de l'ancien premier ministre, de travailler à "la rénovation et la déontologie de la vie publique". Annoncée par François Hollande le 14 juillet, la commission a été lancée hier, et devrait rendre ses conclusions courant novembre.Entre gros sous, personnalités de gauche et copinage, tout semble prêt pour nourrir une belle polémique. Sauf que... les personnalités choisies ne sont pas payées. La journaliste du Figaro Béatrice Houchard a réagi sur son blog et affirme que "tout ceci est faux, totalement faux, archi-faux", avant d'ajouter qu'"il y a eu assez d'«affaires» politiques pour ne pas ajouter de la calomnie là où il n'y a simplement (et quoi qu'on pense du principe de ces Commissions) que des personnalités qui ont eu envie de répondre à la demande de François Hollande."

Lionel Jospin, censé toucher 122 000€ selon le mail, a lui aussi apporté un démenti formel, sur l'antenne d'Europe 1 hier.

L'ancien premier ministre est catégorique picto

Sous le billet de blog de Béatrice Houchard, un commentaire du constitutionnaliste Dider Maus, lui aussi membre d'anciennes commissions confirme : "La participation des uns et des autres est évidemment bénévole. Il est par contre conforme aux règles les plus élémentaires que les frais de déplacement des membres résidant hors de Paris soient pris en charge par l'Etat."

Même son de cloche chez un autre constitutionnaliste, Guy Carcassone, interrogé par FranceTV Info et qui était membre du comité Balladur, mis en place en 2007 par Nicolas Sarkozy : "Le travail dans ce genre de commission n'est pas rémunéré. Tout au plus, les membres venant de loin sont défrayés. Mais c'est totalement bénévole."

De son côté, le site Dreuz.info, qui se présente comme "pro-américain, pro-israeélien et néo-conservateur" reste dubitatif devant les démentis, et le dit de façon virulente : "Il n’est plus possible de les croire, ces journalistes putains du pouvoir, puisqu’ils votent à gauche et que personne n’imaginent qu’ils critiqueront leurs maîtres."

Les internautes convaincus de la véracité de ces informations ne seront sans doute pas restés insensibles à la vue de ce message, posté le même jour sur Twitter :

tweet2

Sur la photo, on voit Lionel Jospin, tranquillement assis à la terrasse du café de Flore, le célèbre établissement parisien.

Ces rumeurs autour des rémunérations ne sont pas sans rappeler celle qui avait visé Nicolas Sarkozy en 2007. Avant d'augmenter son salaire de président, il avait été soupçonné de cumuler ses revenus de chef de l'Etat avec sa paye ministre de l'Intérieur. Nous avions déjà balayé cette rumeur.

(Par Thomas Deszpot)

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.