Comment une fausse info se propage sur le net : la preuve par les bus du Texas
article

Comment une fausse info se propage sur le net : la preuve par les bus du Texas

Faux manifestants à Austin ? Le New York Times déconstruit une intox

Réservé à nos abonné.e.s
Les fausses infos, qui se sont propagées à une vitesse folle sur les réseaux sociaux pendant l'élection américaine, ont-elles fait gagner Trump ? C'est l'une des explications données à la victoire (surprise) du candidat républicain. Reste une question : comment, par quels canaux médiatiques, ces fausses infos se propagent-elles ? Le New York Times a tenté de répondre, en retraçant l'itinéraire d'une intox qui a enflammé le web au lendemain de l'élection de Trump : les bus d'Austin remplis de faux manifestants anti-Trump.



Eric Tucker est américain, il a 35 ans, 40 abonnés sur Twitter et travaille dans le marketing. Le 9 novembre, au lendemain de l'élection de Trump, il s'est invité dans le débat public avec le tweet suivant, accompagné de trois photos de bus rangés dans le centre ville d'Austin :

"Les manifestations anti-Trump qui ont eu lieu à Austin aujourd'hui n'étaient pas aussi naturelles qu'elles en avaient l'air. Voilà les bus dans lesquels ils sont venus" #fauxmanifestants" #trump2016 #austin

16 000 retweets et 350 000 partages sur Facebook plus tard, le New York Times a tenté de comprendre comment ce tweet d'un citoyen lambda, incapable de prouver ce qu'il avançait...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.