Comment l'imposteur de Facebook a trompé toute la presse
enquête

Comment l'imposteur de Facebook a trompé toute la presse

Retour sur deux ans de séduction

Réservé à nos abonné.e.s

Si vous parcourez la presse en ligne, s'il vous arrive de regarder la télévision, vous n'avez pas pu échapper à l'immense nouvelle : le "président de Facebook" est français ! Le réseau social Facebook est à la mode dans tous les médias qui n’ont pas cessé de lui consacrer des pages et des émissions, pendant toute l’année 2007, en rêvant sur ses millions d’abonnés et sa valeur supposée (plusieurs milliards de dollars).

Mais cela ne suffit pas à expliquer comment Arash Derambarsh, un jeune Rastignac, qui déclare habiter à Courbevoie (Hauts-de-Seine), a pu arriver à berner les rédactions pendant plus de deux mois à propos de sa candidature puis de son élection comme un soi-disant «président de Facebook monde» qui n’a jamais existé.

Ainsi...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Les médias français en font des tonnes sur la "Queen"

Avalanche d'angles locaux sur d'anciennes visites royales et de tribunes sur la monarchie vue de France

Ruisseau vs. Rousseau : extension du domaine du harcèlement ?

Sardine Ruisseau : simple compte parodique ou cheval de Troie d’extrême droite ?

Montebourg : "L'Obs" et des journalistes dupés par un tweet parodique

Un faux compte annonçait à nouveau le retrait du soutien à Montebourg

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.