Comment les pouvoirs s'expliquent : la France à la traîne
article

Comment les pouvoirs s'expliquent : la France à la traîne

Nous avons classé 7 pays en fonction de l'accès des journalistes aux chefs de l'exécutif, dans le contexte du Covid-19

Depuis le début de la crise liée à la pandémie de coronavirus, Emmanuel Macron s'est fait une spécialité des prises de parole régaliennes, sans journalistes pour l'interroger. Des États-Unis à l'Espagne, les chefs de l'exécutif sont pourtant accessibles aux médias via des conférences de presse régulières. Petit palmarès.

Trois allocutions télévisées encadrées par la Marseillaise, empreintes d'une solennité monarchique, et sans journalistes : depuis l'arrivée de la pandémie sur le territoire français, Emmanuel Macron refuse l'exercice démocratique de la conférence de presse. Une communication qui détonne quand on la compare à l'exercice d'autres chefs de l'exécutif. Nous avons examiné le fonctionnement des conférences de presse gouvernementales "Covid-19" aux États-Unis, au Canada et au Québec, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni. Le premier chef de l'exécutif est-il présent ? Quelle est la fréquence de ces conférences de presse ? Les journalistes peuvent-ils poser librement leur questions et rebondir sur les réponses ? Nous vous proposons ici un petit palmarès, sans prétention scientifique.

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.