Chaîne de la diversité : la bonne affaire du lobbyiste Houzelot
enquête

Chaîne de la diversité : la bonne affaire du lobbyiste Houzelot

Le CSA autorisera-t-il la revente de la chaîne à BFMTV, pour 90 millions ?

Réservé à nos abonné.e.s
88,3 millions d’euros pour le canal 23 de la TNT. Le groupe de BFMTV veut racheter "Numero 23", chaîne qui fête tout juste ses deux ans et qui se donnait pour rôle de "promouvoir la diversité à l’écran". Mais comment une chaîne, qui diffuse aujourd’hui presque exclusivement des programmes de téléréalité sur le maquillage et le tatouage a-t-elle pu obtenir (et revendre aussi vite) une fréquence particulièrement convoitée ? Et qui se cache derrière cette chaîne, parrainée et financée par quelques-uns des investisseurs les plus influents de France ?

0,7% de part d’audience, 10 millions d’euros de perte annuelle (pour un chiffre d’affaires de 15 millions) et cinq salariés. On ne dirait pas comme ça, mais cette chaîne vaut pourtant des millions. Numero 23, née en mars 2012, vaudrait plus précisément 88,3 millions, soit la somme mise sur la table par NextRadioTV, propriétaire de BFMTV et RMC, qui est entrée en "négociations exclusives" en vue de la racheter.

La somme reviendra en grande partie à l’actionnaire majoritaire (70%) et fondateur de Numero 23, Pascal Houzelot. Ce dernier avait déjà fondé une autre chaîne en 2004, sur le câble et satellite, dédi&e...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.