Ces médias qui tirent profit de la rumeur Nagui
article

Ces médias qui tirent profit de la rumeur Nagui

Réservé à nos abonné.e.s
Des comptes Twitter parodiques se sont amusés ces derniers jours à accuser l'animateur télé Nagui d'être responsable des mutilations de chevaux qui se multiplient depuis cet été. Cela a donné une foule d'articles dans des médias plus traditionnels. Mais sous couvert de dénoncer la rumeur, certains l'entretiennent et font du clic en utilisant des titres vagues voire trompeurs.

"Folles rumeurs", "accusations", ou simple blague sous forme de fake news ? Depuis le milieu de la semaine dernière, plusieurs comptes Twitter s'amusent à pointer du doigt l'animateur Nagui dans l'affaire des chevaux mutilés partout en France depuis cet été. Au fil des jours, ces tweets parodiques se font plus élaborés : une poignée de twittos ont copié les profils Twitter de médias pour affirmer que Nagui avait été placé en garde à vue, voire en détention provisoire dans le cadre de l'affaire des chevaux mutilés (ces équidés retrouvés morts ou blessés depuis cet été un peu partout en France). 

Des faux tweets facilement identifiables

Les tweets sont à la fois très bien réalisés... et faciles à déconstruire. Car si les comptes parodiques...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.