Censure : la presse indé sur le banc des accusés
article

Censure : la presse indé sur le banc des accusés

Les procédures-bâillons s'enchaînent

Réservé à nos abonné.e.s
Sale temps pour la presse indépendante. Plusieurs médias ont eu affaire à la justice récemment, à chaque fois sur des motifs pour le moins discutables. Retour sur un enchaînement d'affaires qui fait craindre un retour de la censure en France.

Mediapart, Reflets ou encore Reporterre, et même Arrêt sur images : les médias indépendants doivent-ils désormais s'habituer aux prétoires ? Depuis quelques mois, les affaires judiciaires se multiplient, et se ressemblent. "Il y a un climat général qui n'est pas normal, et qui est inquiétant", alerte Antoine Champagne, cofondateur et rédacteur en chef de Reflets. Reflets, justement, est sous le feu multiple des actions lancées tous azimuts par Patrick Drahi, patron d'Altice (propriétaire de BMFTV et Libération notamment). 

Des moyens financiers sans fin 

Reflets n'en a pas fini avec les tribunaux. Le site d'investigation indépendant doit faire face à deux dossiers judiciaires majeurs en même temps. Dans le premier, Reflets (com...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.