Cassez : l'une des 2500 Français détenus à l'étranger (blog)
Brève

Cassez : l'une des 2500 Français détenus à l'étranger (blog)

L'ancien commissaire Georges Moréas revient sur son blog sur l'affaire Florence Cassez et relativise les déclarations françaises.

"Les défenseurs de Florence Cassez montrent du doigt la justice mexicaine, cherchant à démontrer qu’elle est assujettie au pouvoir politique", écrit Moréas. (...)" Pourtant, les trois hauts magistrats qui viennent de prendre la décision de refuser l’amparo déposé par la jeune femme semblent des personnalités respectables du monde judiciaire, et non des béni-oui-oui du régime".

Moreas revient sur le chiffre de 60 années de prison auquel est condamné la Française. "Chaque crime, chaque délit, est jugé séparément, et les peines prononcées s’additionnent. Les États-Unis appliquent le même principe. C’est ainsi qu’à l’âge de 71 ans, le financier Bernard Madoff a écopé de 150 ans de prison." En France, pour ce genre de faits, la condamnation encourue aurait été la réclusion criminelle à perpétuité, précise-t-il.

Petit clin d'oeil de Moréas, le discours de Nicolas Sarkozy à Mexico, qui louait, alors, la "démocratie mexicaine" :


Moréas rappelle également qu'il y aurait près de 2 500 Français actuellement détenus à l’étranger, parfois pour des infractions graves (meurtres, stupéfiants, enlèvements…). L'un d'entre eux est en attente de jugement, également au Mexique. Un autre a été condamné à mort en Indonésie pour avoir participé à l’élaboration d’un laboratoire d’ecstasy, ce qu'il nie.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.