Campagne express de soutien : la Quadrature du Net sauvée ?
Brève

Campagne express de soutien : la Quadrature du Net sauvée ?

"On va fermer boutique. Pas dans un an, dans 2 semaines."

Le président de la Quadrature du net, Philippe Aigrain, était plus qu'alarmiste ce matin, sur son blog. L'association "de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet" (bien connue des @sinautes) annonçait avoir besoin d'un minimum de 45 000€ de dons d'ici le 4 janvier 2015 pour subsister, et entre 85 et 150000€ pour "opérer dans des conditions vaguement normales". Aigrain se montrait surtout en colère face au manque de dons : "L’internet raisonnablement libre, [...] ce n’était qu’une manie pour quelque geeks mal dégrossis. Alors on se taille, on vous dira où dès qu’on saura".

"La quadrature c'est terminé", "un drame" : face au risque de fermeture de l'association, la plupart des sites spécialisés et quelques généralistes reprenaient aujourd'hui le message alarmiste de Philippe Aigrain. Résultat : alors qu'il manquait encore près de 70 000€ à la Quadrature ce matin, le chiffre est tombé à 15 000€ en fin d'après midi (chutant de près de 5 000€ en moins d'une heure au moment d'écrire ces lignes), laissant présager que la somme requise serait finalement atteinte.


Outre les dons qui représentent 52% de son financement, l'association fonctionne essentiellement grâce au soutien de l'Open Society Foundation (42% du budget), réseau de fondations créé en 1993 par le milliardaire américain George Soros (septième fortune mondiale, dont @si parlait ici ou ) pour "promouvoir la gouvernance démocratique".

L'occasion de voir le débat sur l'investigation participative en Ukraine entre Olivier Berruyer et Jean-Marc Manach, où il est question de la Quadrature... et de son financement par George Soros.


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.