Call of Duty : les héritiers Savimbi attaquent
article

Call of Duty : les héritiers Savimbi attaquent

A quoi ressemble l'ancien leader angolais dans le jeu ?

Réservé à nos abonné.e.s
C'est une première en France. Trois des enfants de l'ancien chef rebelle angolais Jonas Savimbi, ont attaqué en diffamation la filiale française de l'éditeur américain du jeu de guerre Call of Duty, estimant que leur père y apparaissait comme un "barbare". Ils réclament un million d'euros de dommages et intérêts et le retrait du jeu. Les juges civils examineront l'affaire le 3 février. En attendant le verdict, @si est allé voir à quoi ressemble vraiment Savimbi en 3D.



En 2002, Jonas Savimbi, chef nationaliste angolais, fondateur du mouvement politique et militaire "L'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola", est mort au combat. Plus de dix ans plus tard, l'ombre de ce chef de guerre, figure majeure de la guerre civile qui a déchiré l'ancienne colonie portugaise à partir de son indépendance en 1975, semble encore planer sur l'Angola. Mais pas seulement.

Savimbi, dans la vraie vie (crédit photo : Eege Foto)

Savimbi a aussi fait une apparition remarquée dans la première mission du jeu Call of Duty : Black Ops II, neuvième épisode de la série de jeu de tir à la première personne, sorti en novembre 2012...

Il vous reste 80% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Profession reporter... à l'intérieur des jeux vidéo

Des joueurs s'improvisent journalistes dans des univers virtuels

Un jeu vidéo en guerre contre Apple

La guerre du monopole pourrait bien avoir lieu

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.