Bogdanov vs CNRS : et Marianne vint à la rescousse des jumeaux
enquête

Bogdanov vs CNRS : et Marianne vint à la rescousse des jumeaux

L'hebdomadaire avait pourtant été condamné à leur verser 70 000 euros pour diffamation

Réservé à nos abonné.e.s
Un point partout. Dans le cadre de leur combat judiciaire contre la publication d'un rapport du CNRS estimant que leurs thèses n'avaient "pas de valeur scientifique", les frères Bogdanov ont perdu la deuxième manche : jeudi 2 juillet, le tribunal administratif de Paris a rejeté leur demande d'indemnité au titre de préjudice moral contre le CNRS. Pourtant, un an plus tôt, les jumeaux avaient obtenu une première victoire avec la condamnation de l'hebdomadaire Marianne à 64 000 euros de dommages et intérêts pour diffamation en raison d'un article ayant justement relayé le fameux rapport. Un rapport, deux décisions. Et des revirements étonnants : lors de l'audience contre le CNRS, les Bogdanov ont pu compter sur le soutien inattendu... de Marianne. Joint par @si, le directeur de l'hebdomadaire s'explique.




1,2 million d'euros d'indemnités au titre du préjudice moral ? C'était la somme record réclamée par les frères Bogdanov au CNRS, ainsi que l'annulation d'un rapport estimant que leurs thèses n'avaient "pas de valeur scientifique". Raté : le tribunal administratif de Paris les a déboutés jeudi 2 juillet et ils ont été condamnés à verser 2 000 euros au CNRS.

L'affaire est gênante pour les jumeaux Grichka et Igor : en 2003, des scientifiques avaient contesté la valeur scientifique de leurs thèses soutenues à l'université de Bourgogne en 1999 et 2002. La direction de l'Université et le CNRS avaient alors de...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Bogdanov, le dossier

Incompétents ? Usurpateurs ? Pistonnés par Sarkozy ? Nos réponses

Série sur Steiner : Le Monde sous le feu des critiques (1/2)

Premier article de notre enquête en deux volets

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.