Bloomberg sanctionnée pour avoir relayé un hoax
article

Bloomberg sanctionnée pour avoir relayé un hoax

Réservé à nos abonné.e.s
Bloomberg, agence d'informations financières américaine, écope d'une amende de 5 millions d'euros pour avoir diffusé, "sans vérification préalable", un faux communiqué au sujet du groupe Vinci. Une décision contestée par l'agence qui se dit victime d'un "hoax sophistiqué".

Pas un, pas deux, mais cinq millions d'euros ! C'est le montant de l'amende infligée par l'AMF (Autorité des Marchés Financiers) à Bloomberg, l'agence d'informations financières américaine pour avoir diffusé un faux communiqué concernant Vinci, le groupe de BTP et concessions autoroutières.  Dans un communiqué (consultable en ligne), le gendarme boursier estime que Bloomberg est responsable de la diffusion d'informations, "qu'elle aurait dû savoir fausses" et "susceptibles de fixer le cours du titre Vinci à un niveau anormal ou artificiel." La sanction est donc tombée mercredi 11 décembre mais les faits fait remontent à plus de trois ans. Et nombre de journalistes, des rubriques économiques en particulier, gardent en mémoire cette...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.