Assemblée contre Sénat : le pugilat médiatique de la semaine
article

Assemblée contre Sénat : le pugilat médiatique de la semaine

Larcher, Bartolone, et les jardiniers du Luxembourg

Réservé à nos abonné.e.s
Semaine difficile pour Gérard Larcher, président du Sénat. Mercredi soir était diffusé, sur France 3, un documentaire à charge sur le train de vie de la Haute Assemblée. L'enquête n'a pas du tout plu à son président, qui a immédiatement dénoncé les méthodes utilisées par France Télévisions. Mais un feu peut parfois en cacher un autre : pendant ce temps-là chez Jean-Jacques Bourdin, Claude Bartolone, président de l'Assemblée Nationale, plaidait pour "la disparition du Sénat". Ambiance.

Dur dur d'être président du Sénat. Mercredi soir, en deuxième partie de soirée, dans l'émission "Pièces à conviction", France 3 diffuse une enquête intitulée "Nos très chers sénateurs". Et comme son nom l'indique ironiquement, la tendresse avec les élus de la Haute Assemblée n'est pas sa première qualité. Dans ce documentaire d'une cinquantaine de minutes, l'institution est passée au peigne fin. Les multiples avantages financiers des sénateurs, les salaires élevés des fonctionnaires (des jardiniers au secrétaire général), les comptes non publiés, les affaires de détourn...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.