Arme secrète sur les blindés : Marianne VS la gendarmerie nationale
article

Arme secrète sur les blindés : Marianne VS la gendarmerie nationale

Réservé à nos abonné.e.s
Les blindés déployés le 8 décembre à Paris disposaient-ils d'une "arme secrète", "incapacitante" en cas de force majeure? C'est ce qu'a affirmé Marianne lundi 10 décembre. De son côté, la Gendarmerie nationale dénonce un "fake", mais n'apporte pas tous les éclaircissements sur son disperseur lacrymogène.

Samedi à Paris, les forces de l'ordre avaient-elles "une arme secrète" ? C’est ce qu’a affirmé Marianne dans un article du lundi 10 décembre. "Selon nos informations, certains des blindés de la gendarmerie disposés pour la première fois dans Paris ce samedi 8 décembre étaient secrètement équipés d’une réserve de liquide incapacitant", explique l’hebdo.

Marianne précise tenir son information d’une source anonyme "haut placée dans le dispositif policier", selon laquelle la pulvérisation de ce "liquide" sur des manifestants serait capable de "les arrêter net, mettant les gens à terre, même avec des masques". Ainsi équipé, chaque blind...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.