Archives "incommunicables" : "l'Etat dit au citoyen son absolu pouvoir"
Brève

Archives "incommunicables" : "l'Etat dit au citoyen son absolu pouvoir"

Des archives que personne, jamais, ne pourra lire.

C'est ce que l’État a créé avec sa loi sur les archives de 2008 : des archives dites "incommunicables", qui ne seront jamais consultables par le citoyen. Les documents concernés sont ceux se rapportant aux armes de destruction massive, au sens très large (armes chimiques, armes nucléaires...). Une invention de 2008 et qui pour l'historienne, rédactrice en chef de la revue XXe siècle, et membre du Conseil supérieur des archives Raphaëlle Branche, pose un vrai problème. "On aurait tout à fait pu faire autrement, argumente-t-elle. On aurait pu créer un délai de 200, 150 ans, un délai très long. Symboliquement, politiquement, ça n'aurait pas du tout eu la même portée. Là, l’État dit au citoyen son absolu pouvoir".

Profitez-en pour regarder notre émission dans son intégralité: "Archives: «C'est normal de garder Skyblog!»"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.