Après Microsoft, Amazon plébiscité par l'Education nationale ?
enquête

Après Microsoft, Amazon plébiscité par l'Education nationale ?

Editeurs irrités après un accord de formation à l'auto-édition pour enseignants

Réservé à nos abonné.e.s
Après l’accord signé avec Microsoft en novembre dernier, le ministère de l’Éducation s’acoquine-t-il aujourd’hui avec Amazon ? Depuis le rapprochement du réseau Canopé – éditeur de ressources pédagogiques sous tutelle du ministère – avec le géant de la vente de livres en ligne dans le but de former des enseignants à l’autoédition, les éditeurs et les libraires voient rouge. Mais ils ne sont pas les seuls : les défenseurs des communs de la connaissance regrettent également cette alliance qui écarte les nombreux outils libres.

"Voilà qui va faire boum" assure le site Actualitté qui, le 9 mars dernier, annonce le rapprochement entre le réseau Canopé et Kindle Direct Publishing (KDP), l’outil d’Amazon qui permet d’autoéditer son ouvrage et présenté par Actuallité comme "probablement le premier acteur mondial de l’autopublication". Nous vous avions raconté ici il y a quelques mois la façon dont une inconnue a vendu 21 000 livres numériques grâce à KDP – une plateforme facile d’accès qui permet de publier et vendre uniquement sur Amazon vos histoires écrites pendant vos vacances ou vos insomnies. Et c’est avec KDP que le r&...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.