André Valentin, maire "dérapeur" proteste qu'il a été mal compris
enquête

André Valentin, maire "dérapeur" proteste qu'il a été mal compris

Suspendu de l'UMP ? "Qu'ils viennent me le dire en face !"

Réservé à nos abonné.e.s
Le 1er décembre, était organisé à Verdun l'un des premiers débats sur l'identité nationale. Le maire UMP de Gussainville (19 habitants, Meuse), André Valentin, est questionné par un journaliste de RTL, et dérape, estimant : "On va se faire bouffer", ou évoquant "dix millions qu'on paye à rien foutre". Emoi médiatique et politique (y compris à l'UMP, où l'on demande sa suspension). Interrogé par @si, Valentin réagit.

A l'entrée du débat sur l'identité nationale organisé à Verdun, un journaliste de RTL interroge André Valentin sur l'utilité de ce débat.  "Je pense qu'il est plus qu'utile, qu'il est même indispensable, et qu'il est temps qu'on réagisse, parce qu'on va se faire bouffer". Le journaliste demande : "Par qui ? Par quoi ?". Valentin répond : "Par qui, par quoi... Il y a en déjà dix millions, il faut bien réfléchir", et insiste : "dix millions que l'on paye à rien foutre". Ses propos sont diffusés le soir même au JT de France 2.

Valentin, dans un montage diffusé par France 2 picto

 

Aussi...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.