Algérie : l'Élysée se plaint au "Monde", qui dépublie une tribune
article

Algérie : l'Élysée se plaint au "Monde", qui dépublie une tribune

Réservé à nos abonné.e.s
Entre la France et l'Algérie, "c'est une histoire d'amour qui a sa part de tragique", a déclaré Emmanuel Macron. Dans une tribune au "Monde", le politiste Paul Max Morin pointe que "la réduction de la colonisation à une «histoire d'amour» parachève la droitisation d'Emmanuel Macron sur la question mémorielle". Mais à peine publiée, elle a été supprimée… après une plainte de l'Élysée. Jointe par "Arrêt sur images", la rédaction en chef du quotidien estime que la citation ne concernait pas la colonisation. Plusieurs historiens sont en désaccord.

Une "sidérante censure", pour citer Edwy Plenel, vient-elle d'avoir lieu au Monde ? Le 1er septembre, le quotidien publie sur son site internet, à 6 h du matin, puis en début d'après-midi dans l'édition papier, une tribune du politiste expert de l'Algérie Paul Max Morin, titrée "Réduire la colonisation en Algérie à une «histoire d'amour» parachève la droitisation de Macron sur la question mémorielle". Ce spécialiste, déjà auteur d'une tribune dans le Monde en 2021, et plusieurs fois cité dans des articles de la rédaction, déplore dans son texte qu'en cinq ans, "la colonisation sera passée, dans le verbe présidentiel, d'un «crime contre l'humanité» (2017) à «une histoire d'amour qui a sa part de tragique» (2022)".

Seulement, à ...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.