A La Courneuve, le long projet de destruction de la barre Balzac.
suivi

A La Courneuve, le long projet de destruction de la barre Balzac.

Ce que les images de l'expulsion ne montrent pas

Réservé à nos abonné.e.s
Une femme traînée sur le sol avec son bébé dans le dos, une femme enceinte évanouie sur le bitume : derrière ces images d'une évacuation à La Courneuve, devenues en quelques jours le symbole de la dérive sécuritaire du sarkozysme, l'histoire d'un immeuble bien particulier, la barre Balzac, située au coeur de la "cité des 4000", destinée à être démolie dans le cadre d'une rénovation urbaine.

Cet épisode est révélateur de la volonté de réhabiliter, mais aussi de reprendre en main la cité des 4000, minée par des agressions et des trafics de drogue. D’autant que l’échéance de 2012 approche et la cité pourrait bien être le symbole de l’échec de Sarkozy en matière de politique des banlieues. Retour sur l’histoire récente de ce quartier.

Les images de la femme traînée sur le sol par des policiers avec son bébé sont encore dans toutes les têtes. Comment en est-on arrivé là? Immeuble symbolique de La Courneuve, située au cœur de la cité, la barre...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

HLM

Corruption ? Une vidéo Youtube accuse le sénateur et maire PS de Clamart

Kaltenbach dément avoir reçu de l'argent contre l'attribution d'un HLM

Fractures Françaises, la deuxième vie "d'un livre de gauche qui inspire la droite"

Comment Sarkozy tente de récupérer les voix des nouvelles classes populaires

Secret des sources : la police convoque "StreetPress"

Un article sur un policier-dealer crispe la brigade des stup'

"Le DAL et les familles ont provoqué cette scène"

La vidéo de l'évacuation de La Courneuve divise nos @sinautes

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.