24 heures de BFM : 23h pour Chirac, moins d'une heure pour Rouen
article Vidéo

24 heures de BFM : 23h pour Chirac, moins d'une heure pour Rouen

11h58, jeudi 26 septembre, les chaînes d'info interrompent leur duplex depuis Rouen où une usine classée Seveso est en flammes pour annoncer la mort de Jacques Chirac. Débute alors une flopée d'éditions spéciales pour exalter la légende de l'ex-président de la République (voir notre montage). Arrêt sur images a fait les comptes : sur les 24 heures qui ont suivi l'annonce du décès de l'ancien président, BFM TV a consacré près de vingt-trois heures de direct à l'événement et... moins d'une heure à l'incendie de l'usine (54 minutes, en comptant les rediffusions nocturnes d'un même duplex depuis Rouen). Après que la mort de Chirac a chassé le sujet de l'incendie de l'actualité dès 11h58, il aura fallu attendre 00h53, soit plus de douze heures, avant que l'édition de nuit ne consacre un sujet de deux minutes à l'incendie. 

Au fil de la nuit, ce même sujet a  ensuite été persillé à intervalles réguliers entre deux tranches de rediffusion d'hommages à Chirac. A l'aube, BFM a même recyclé de nouveau ce sujet nocturne pour nous faire brièvement le point sur la situation au petit matin. Ce vendredi 27 septembre au matin justement, alors que les éditions spéciales "Chichi" se succédaient, peu avant 10 heures,  BFM a interrompu un instant son hommage à l'ex-président, pour tendre durant une douzaine de minutes son micro au préfet de Seine-Maritime et ses doux euphémismes sur l'incendie de Rouen (lisez notre interview du chargé de recherche au CNRS Pascal Marichalar qui analyse les éléments de langage des autorités sur l'incendie). Mais voilà déjà  que BFM redonne la "priorité au direct" avec une série de rétrospectives, témoignages et duplex au sujet de... Jacques Chirac.  

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.