Au printemps 2016 est né, dans le sillage du film Merci patron, le mouvement Nuit Debout formé suite à une manifestation contre la Loi travail. Mot d'ordre : "On ne rentre pas chez nous !" Chaque soir, place de la République, Nuit Debout a réinventé la politique et chamboulé le jeu médiatique. Quels lendemains ?

Publié le 08/09/2016  Alimenté le 14/12/2016
nouveau media
reportage du par

À Nuit debout, la soirée où Finkielkraut a volé la vedette à Varoufakis

"Les médias ne sont là que pour la violence et les stars. Le reste, ils s'en foutent"

Il est venu, il est reparti, et ça n'a pas enchanté tout le monde. Samedi 16 avril, l'ex-ministre des finances grec Yanis Varoufakis est venu apporter son soutien au mouvement "Nuit Debout" en prenant la parole cinq minutes. @si y était. L'occasion de constater la méfiance des participants vis à vis des médias traditionnels, accusés de ne braquer leurs caméras que sur les violences en marge des manifestations. Et tandis que Varoufakis quittait la place de la République, déjà se dessinait une autre polémique, avec "l'expulsion" d'Alain Finkielkraut...



Au milieu des quelques centaines de personnes assises, place de la République, ce samedi soir, il n'est pas difficile à repérer. Assis aux côtés de Julien Bayou, porte-parole EELV et conseiller régional Île de France, Varoufakis, en pleine tournée mondiale pour promouvoir son dernier livre, Et les faibles subissent ce qu'ils doivent ?, est entouré par une dizaine de photographes, attendant sagement son tour de parole.

/media/article/s87/id8669/original.89375.zoom.jpg

Varoufakis attend son tour de parole aux côtés de Julien Bayou

Vingt minutes plus tard, celui qui avait assuré la veille au micro de France Info qu'il se rendrait "sans doute" sur la place de la République, se lève et traverse la foule pour monter sur l'estrade. Quelques sifflets se font entendre, sans que l'on sache s'ils sont pour les médias, beaucoup plus nombreux que d'habitude autour de l'estrade, ou pour l'ex-ministre grec. "Il est obligé de venir avec tous ces journalistes ? Il peut pas faire comme tout le monde ?", entend-on notamment.

150% de temps de parole en plus pour Varoufakis

Avant sa prise de parole, la foule doit voter : Varoufakis doit-il parler deux minutes, comme tout le monde, ou doit-on lui accorder plus ? L'AG vote pour cinq minutes, comme ce fut déjà le cas pour François Ruffin ou Frédéric Lordon. Cinq minutes donc, dont la moitié pour traduire les propos de l'ex-ministre grec, qui s'exprime en anglais.

"Laissez-moi vous raconter une histoire", commence Varoufakis. "Il y a un an, quand j'étais ministre des Finances, mon bureau donnait...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Ruffin Salamé

Ruffin et Salamé : merci patronne !

chronique publié(e) le 14/12/2016 chez les matinautes

Innocente Léa Salamé. Elle a invité François Ruffin. Il se trouve que Ruffin aimerait, éventuellement, se présenter aux législatives à Amiens. Voilà donc une bonne raison de l'inviter. Merci patronne ! Mais invitez Ruffin dans une radio en direct : il fait du Ruffin. Il joue avec ses ...

Lordon Bondy Blog

Nuit Debout : "le feu n'a pas pris" (Lordon/Bondy Blog)

suivi publié(e) le 08/09/2016 par la rédaction

Nuit Debout, un coup d’épée dans l’eau ? Pas vraiment. Si Frédéric Lordon reconnaît que "le feu n’a pas (ou pas encore) pris", l’économiste interrogé par Le Bondy blog – et bien connu de nos abonnés – estime que le mouvement insurrectionnel, certes de très petite échelle, a ...

nouveau media

Agression à Bordeaux : "raccourcis erronés" (Nuit Debout)

ça reste à vérifier publié(e) le 12/05/2016 par la rédaction

L'homme agressé à Bordeaux mercredi soir avait-il un lien avec le mouvement Nuit debout ? Plusieurs médias l'ont laissé entendre un peu trop rapidement. C'est BFM TV qui publie l'information en premier. Sur son site, la chaîne titre ce matin : "Un homme poignardé à Bordeaux au cours d'un ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Nuit debout : "Ce n'est pas Periscope qui va foutre la trouille à Valls !"

Oblivion, le "principe" de condamnation de la violence, il est facile à partager. Hier, samedi 09/04/2016, j'étais à la ...

Par Bruanne
le 10/04/2016

Nuit debout : "Ce n'est pas Periscope qui va foutre la trouille à Valls !"

Malaise devant cette émission Ce syndicaliste qui use ses semelles dans l'organisation de luttes sans y arriver, qui est ...

Par Anthropia
le 08/04/2016

"Nuit Debout" : comment est né ce nouveau mouvement citoyen

" La nuit debout a vu le jour Après une soirée riche en échanges, en débats et en musique, une escouade de crs se déploie...

Par Bruanne
le 03/04/2016
Tous les forums >